L'industrie américaine toujours en contraction en novembre

 |  | 237 mots
Lecture 1 min.
Pour le troisième mois d'affilée, l'industrie américaine (17% du produit intérieur brut) fait preuve de mollesse. Contrairement à ce qu'anticipaient les marchés, l'indice ISM des directeurs d'achat du secteur manufacturier est resté cantonné en novembre sous la barre des 50, à 49,2 exactement. Marquant certes un rebond par rapport aux 48,5 d'octobre, cet indicateur déçoit toutefois car il reste en deçà des 50, niveau qui marque la ligne de démarcation entre expansion et contraction de l'activité. Et un renversement de tendance rapide paraît illusoire dans la mesure où la composante de l'indice portant sur les entrées en commandes recule. Déjà très destructrice d'emplois, l'industrie américaine devrait encore sabrer dans les effectifs dans les mois qui viennent. Ces chiffres confirment les conclusions du dernier rapport conjoncturel de la Réserve fédérale américaine. Dans ce Beige Book, la Fed soulignait que l'activité industrielle était restée à la traîne de la reprise en octobre et début novembre.Néanmoins, l'ensemble de l'économie américaine n'est pas à l'image de l'industrie. La faiblesse de ce secteur ne devrait tout de même pas hypothéquer la timide reprise observée outre-Atlantique. C'est du moins le point de vue des marchés d'actions, car s'ils ont certes réduit leurs gains après la publication de cet indice décevant, ils n'en demeurent pas moins nettement orientés à la hausse (lire ci-contre).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :