Baisse du taux de chômage américain

 |  | 279 mots
Les économistes vont trouver matière à débattre à la lecture des statistiques publiées cet après-midi par le département américain du Travail. Ceux qui parient sur une sortie rapide des Etats-Unis de la récession, où la première économie mondiale est engagée depuis mars, observent avec satisfaction que le taux de chômage a reculé en janvier de 0,2 point à 5,6%. Ce taux de chômage n'avait plus régressé depuis le mois de mai dernier. Les plus pessimistes ne manqueront pas de pointer du doigt le fait qu'en janvier la première économie mondiale a encore détruit 89.000 emplois, après 130.000 en décembre (chiffre révisé après une première estimation à 124.000). Cette détérioration est certes supérieure aux attentes - les économistes sondés par Reuters tablaient en moyenne sur 27.000 destructions d'emplois - mais elle présente un rythme moins élevé que celui observé lors des mois précédents. Ce ralentissement conforte les propos d'Alan Greenspan. le président de la Réserve fédérale américaine a indiqué à plusieurs reprises ces derniers jours que l'économie des Etats-Unis commençait à afficher des signes prometteurs. Un diagnostic qui a conduit mercredi la Fed a interrompre le mouvement de détente monétaire entamé le 3 janvier 2001.Après la publication des chiffres du chômage, George Bush Jr est demeuré très prudent affirmant que l'économie outre-Atlantique était toujours "faible". Et d'ajouter que les Etats Unis n'étaient pas "encore sortis" des problèmes économiques. Le président américain a saisi cette opportunité pour réaffirmer la nécessité d'un plan de relance de la croissance.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :