BASF a bien résisté au premier trimestre

Le géant de la chimie BASF semble avoir, comme l'affirme son président Jürgen Strube, rebondi au premier trimestre 2002. Le résultat net du groupe sur les trois premiers mois de l'année a atteint 556 millions d'euros, soit 72% de plus qu'un an auparavant. Ce chiffre prend cependant en compte la vente de la division pharmaceutique du groupe.Les analystes préférent donc se tourner vers le résultat d'exploitation avant exceptionnels qui rend mieux compte de l'activité du géant chimique. Dans un contexte qui reste difficile pour l'industrie chimique, avec une reprise faible en Europe et la faiblesse des investissements outre-Atlantique, le groupe a bien résisté. Son résultat opérationnel avant exceptionnels s'établit à 818 millions d'euros. Certes, il chute de 15% par rapport à l'an passé, mais il est nettement supérieur au consensus des analystes établi par Reuters (690 millions d'euros).Ce (relativement) bon résultat a été obtenu grâce à des réductions de coûts drastiques. Cette année, le groupe de Ludwigshafen entend réaliser 700 millions d'euros d'économies, contre 250 millions l'an passé. Ces économies ne devraient pourtant pas s'accompagner de nouveaux licenciements après les 4.000 suppressions d'emplois intervenues l'an dernier. Mais le groupe a également profité de l'amélioration de la production en mars dans l'ensemble de l'industrie chimique.Pour Jürgen Strube, le groupe continue à penser que son bénéfice opérationnel s'améliorera cette année. Selon lui, les ventes, qui ont chuté de 11% ce trimestre, devraient demeurer stables sur l'ensemble de l'année. De façon générale, le président de BASF se montre particulièrement prudent sur l'année en cours. Les perspectives sont certes à l'amélioration, mais "nous ne savons pas encore clairement s'il s'agit d'une reprise durable ou d'une simple reconstitution des stocks", s'est-il interrogé.En attendant, les marchés, qui s'étaient détournés du titre la semaine passée, semblent convaincus par ces résultats encourageants. A Francfort, BASF est la plus forte hausse du Dax 30 à la clôture en progressant de 4,78% à 47,15 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.