L'Opep veut réduire son offre effective de pétrole

 |  | 309 mots
Lecture 1 min.
C'est toute la crédibilité de l'Opep qui pourrait se jouer demain à Vienne. Le cartel des pays exportateurs de pétrole se réunit pour déterminer sa politique en matière d'offre. Le marché s'attend à ce que l'Opep se décide à relever la limite de ses quotas de production, tout en réduisant la production effective.En effet, depuis un an le cartel s'est imposé un niveau de production de 21,7 millions de barils par jour (mbj) mais cette limite est régulièrement dépassée. En novembre, selon les chiffres publiés ce matin par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), l'Opep a dépassé ce plafond de 2,4 mbj, après 2,8 mbj en octobre. Pour tenter de régulariser cette situation, tout en n'hypothéquant pas l'objectif de maintenir les cours du pétrole dans une fourchette allant de 22 à 28 dollars, l'Opep pourrait donc décider d'augmenter les quotas de production - ce qui aurait le mérite d'entériner une situation de fait - tout en exigeant de ses membres un meilleur respect des règles fixées. Autrement dit, si l'Opep augmente les quotas de 500.000 à un million de bpj et que ces quotas sont strictement appliqués, alors la production effective du cartel sera réduite de 1,5 à 2 mbj. Cette baisse de l'offre est jugée par certains membres de l'Opep comme nécessaire pour éviter à terme un effondrement des cours. A l'heure actuelle, ces derniers sont soutenus par le spectre d'un conflit avec l'Irak et la crise vénézuélienne. L'AIE a ainsi indiqué que le Venezuela, 5ème exportateur mondial de pétrole, a vu sa production chuter à 1 mbj au lieu de 2,5 mbj avec la grève générale qui dure depuis bientôt dix jours. A Londres, le baril de Brent pour livraison en janvier se négociait en fin d'après-midi à 26,48 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :