Le commerce extérieur japonais revient dans le vert

 |  | 247 mots
Lecture 1 min.
L'excédent commercial japonais a augmenté en janvier pour la première fois depuis 19 mois et s'est établi à 188,1 milliards de yens, soit 1,6 milliard d'euros, après un déficit conséquent (95,7 milliards de yens) enregistré pendant le même mois de l'année précédente, a annoncé le ministère des Finances. Même si les exportations ont continué de reculer, baissant de 1,8% à 3.559 milliards de yens, elles devraient se reprendre rapidement. Quant aux importations, elles ont chuté de 9,4% à 3.370,9 milliards de yens, reflétant la faiblesse de la demande interne japonaise.De nombreux économistes prédisent une progression de l'excédent dans les mois à venir et un retour à la croissance grâce à une reprise de la demande sur les marchés étrangers et à la forte dépréciation du yen. La monnaie japonaise a perdu près de 12% de sa valeur par rapport au dollar depuis janvier 2002 et cette dépréciation favorise les exportateurs en rendant leurs produits plus compétitifs et en accroissant le montant de leurs profits une fois reconvertis en yens. Or beaucoup d'industriels japonais comme les constructeurs Toyota, Nissan et Honda et les fabricants d'électronique comme Sony ou Hitachi dépendent fortement de leurs ventes à l'export, notamment aux Etats-Unis. En janvier, les exportations japonaises d'automobile ont bondi de 24,8% sur un an et celles d'acier ont grimpé de 26,9%. En revanche, les exportations de semi-conducteurs ont plongé de 25,5% sur un an et celles de produits optiques de 28,5%, selon le ministère.            latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :