Le chômage grimpe à 5,8% aux Etats-Unis

 |  | 329 mots
Lecture 2 min.
Le marché américain du travail continue de se détériorer mais à un rythme moins soutenu que dans les mois écoulés. En décembre, selon les chiffres du département américain du Travail, 124.000 emplois ont été détruits aux Etats-Unis, un chiffre un peu inférieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters (-139.000) mais surtout nettement en retrait par rapport aux destructions massives enregistrées en novembre, de 371.000 emplois (chiffre révisé en hausse après une première estimation à 331.000), et en octobre, de 468.000. Avec 1,1 million d'emplois perdus sur les quatre derniers mois de 2001, les Etats-Unis connaissent désormais un taux de chômage de 5,8% contre 5,6% en novembre (au lieu de 5,7% indiqué initialement).Ce ralentissement de la dégradation de la situation de l'emploi outre-Atlantique apporte de l'eau au moulin de ceux qui pronostiquent la reprise de l'économie américaine d'ici la fin du premier semestre et par voie de conséquence la fin du cycle de baisse des taux enclenché il y a un an par la Réserve fédérale américaine (Fed). Et ce d'autant que le salaire horaire moyen s'est apprécié de 0,5% là où les analystes tablaient sur un accroissement de seulement 0,2%. Néanmoins, les économistes estiment dans leur majorité que les autorités monétaires américaines pourraient encore procéder à la fin du mois à une réduction de 25 points de base du loyer de l'argent afin d'assurer définitivement le rebond de l'économie.D'autre statistiques diffusées ces derniers jours (redressement du moral des ménages, ralentissement de la contraction du secteur industriel) ont permis d'accréditer cette thèse selon laquelle la première économie mondiale pourrait prochainement sortir de la récession. Ce scénario ne se traduirait cependant pas automatiquement par une amélioration immédiate sur le front de l'emploi. Nombre d'économistes s'attendent à ce que le taux de chômage culmine à 6,5% à la mi-2002 avant de commencer à refluer.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :