Bush nomme son nouveau secrétaire au Trésor

 |  | 383 mots
Lecture 2 min.
Donné favori par la presse américaine, John Snow sera bien le 73ème secrétaire au Trésor des Etats-Unis. George W. Bush a confirmé cet après-midi que son choix pour succéder à Paul O'Neill s'était effectivement porté sur l'actuel PDG de CSX Corp., un conglomérat de fret et de transport qui exploite le plus important reseau de fret ferroviaire de l'est des Etats-Unis. En cas d'approbation du Congrès, John Snow, 63 ans, remplacera donc Paul O'Neill, dont la démission annoncée vendredi dernier sera effective dans les prochaines semaines et qui faisait l'objet de critiques régulières du fait de ses déclarations souvent à l'emporte-pièce. Ce départ s'était accompagné d'une autre démission, celle du principal conseiller économique de la Maison Blanche, Lawrence Lindsey. Le remplacement de ce dernier n'est pas encore effectif mais le nom de Steven Friedman, ancien président de la banque d'affaires Goldman Sachs, court déjà les gazettes.En changeant ainsi d'équipe économique à mi-mandat, le président américain souhaite donner un souffle nouveau à sa politique, alors même que des signes de dégradation de la conjoncture se font jour, notamment sur le marché de l'emploi (lire ci-contre). Avec un taux de chômage de 6%, au plus haut depuis huit ans, George W. Bush est obligé de réagir afin d'obtenir sa réélection en 2004.C'est pourquoi, de son propre aveu, il a choisi John Snow. Ce dernier "sera la pièce maîtresse de mon administration" pour doper la croissance et permettre la création de nouveaux emplois, a ainsi souligné le président Bush, qui a aussi précisé qu'il allait prochainement présenter un nouveau train de mesures économiques. Et c'est justement ce plan que le nouveau secrétaire au Trésor va devoir s'employer à faire adopter par les parlementaires américains. Ce programme, qui porterait sur un montant de 300 milliards de dollars, serait largement centré sur des baisses d'impôts et aurait évidemment pour objectif de relancer l'emploi et l'investissement des entreprises. Chef d'entreprise reconnu aux Etats-Unis, John Snow a aussi à son actif une certaine expérience des rouages administratifs de l'Etat fédéral américain, puisqu'il a occupé dans les années 70 plusieurs fonctions au sein du ministère des Transports.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :