La perception de la santé de la zone euro divise ménages et industriels

 |  | 325 mots
Lecture 2 min.
Dans la zone euro, consommateurs et chefs d'entreprises ne sont pas à l'unisson. Résultat, tiré vers le bas par la dégradation du moral des ménages notamment en Allemagne, l'indice de confiance des acteurs économiques s'est détérioré en novembre, reculant de 0,2 point à 98,6.Cette baisse, explique la Commission européenne qui publie ces chiffres, est essentiellement imputable aux consommateurs dont la confiance a fléchi de deux points, alors que les industriels, à l'exception du secteur de la construction, voient leur moral rebondir à la faveur d'une meilleure opinion des patrons sur leurs perspectives de production et sur leurs carnets de commandes.Ce sentiment mitigé des acteurs économiques sur la conjoncture européenne devrait encourager la Banque centrale européenne (BCE) à assouplir sa politique monétaire jeudi prochain. Et ce d'autant que l'on perçoit des signes d'apaisement sur le front des prix. D'après une estimation provisoire de l'office européen de statistiques, sous l'effet de la baisse des prix du pétrole, l'inflation a décéléré dans la zone euro: 2,2% en novembre sur un an, contre 2,3% le mois précédent.Certes, ce taux reste supérieur au plafond de 2% toléré par la BCE mais les marchés continuent d'anticiper une réduction du loyer de l'argent. Ces spéculations sont d'ailleurs alimentées par les membres de la BCE. Ainsi ce matin, le très influent patron de la Bundesbank, Ernst Welteke a été assez clair en déclarant : "si nous ne distinguons pas d'aspects négatifs sur l'évolution des prix à moyen terme, nous pourrions probablement changer le taux, et par là même créer peut être un meilleur climat".Le débat porte désormais sur l'ampleur du geste de la BCE. Dans une récente étude, les experts de la Société Générale pronostiquent une baisse d'un demi point, un assouplissement qui serait le prélude à d'autres baisses supplémentaires, l'année prochaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :