Surprenante résistance de la consommation aux Etats-Unis

 |  | 347 mots
En économie comme en bien d'autres domaines, le pire n'est jamais sûr. Alors que ces derniers jours, les marchés financiers se laissaient aller au pessimisme, craignant que la reprise américaine ne se fasse attendre plus longtemps que prévu, les chiffres publiés cet après-midi par le département américain du Commerce apportent un peu de baume au coeur des investisseurs. Les ventes de détail aux Etats-Unis ne se sont repliées que de 0,1% en décembre alors qu'en moyenne les économistes interrogés par Reuters tablaient sur un recul de 1,4%. Mieux, les services du département américain du Commerce ont corrigé les statistiques du mois de novembre, ramenant la baisse à 3% au lieu de 3,7% en première estimation. Sur les marchés financiers, ces chiffres sont bien accueillis. A l'ouverture, Wall Street a mis le cap sur la hausse après plusieurs séances dans le rouge. Le Dow Jones ouvre sur un gain de 0,25% et le Nasdaq progresse de 0,12%. Douchés vendredi par les propos prudents d'Alan Greenspan quant à la rapidité d'un redémarrage de l'économie américaine, les investisseurs trouvent dans les statistiques d'aujourd'hui des raisons d'espérer. En effet, les craintes émises par le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) quant aux capacités des consommateurs de continuer à soutenir l'économie américaine ne sont pour l'instant pas validées. Sur les trois derniers mois de 2001, les ventes de détail ont progressé de 5% par rapport à la même période de 2000. Certes, ce dynamisme doit beaucoup au secteur automobile (dopé par des crédits à taux zéro et des opérations de promotions) mais il permet néanmoins d'espérer une bonne résistance des dépenses de consommation au quatrième trimestre, voire une croissance du produit intérieur brut (PIB). Dans ce contexte, les entreprises pourraient être tentées de relancer l'investissement et de stopper leur mouvement de déstockage, autant de facteurs favorables pour un scénario de reprise au cours du premier semestre 2002.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :