Les fabricants de tabac perdent la bataille de la publicité

 |  | 298 mots
Lecture 1 min.
Déjà privés de pub à la télévision, les fabricants de cigarettes se voient interdire de nouveaux "champs d'expression". En effet, un accord politique est intervenu ce lundi à l'issue de la réunion des ministres de la Santé des Quinze. La nouvelle réglementation a été adoptée à la majorité qualifiée puisque le Royaume-Uni et l'Allemagne se sont prononcés contre cette directive qui interdit le parrainage par les cigarettiers de manifestations ou d'activités ayant des "effets transfrontaliers", comme les Grands Prix de Formule 1. Ce texte bannit également la publicité pour le tabac dans la presse écrite, à la radio et sur Internet.Normalement cette directive, qui doit encore être formellement entérinée sans débat lors d'une prochaine réunion ministérielle européenne, entrera en vigueur dès l'année prochaine. Toutefois, le texte stipule que les Etats membres de l'Union européenne ont jusqu'au 31 juillet 2005 "au plus tard" pour transposer ces nouvelles dispositions dans leur droit national. Cette date de juillet 2005 est en avance de plus d'un an sur le calendrier fixé par la Fédération internationale de l'automobile (FIA) pour l'interdiction totale de la publicité et du parrainage des cigarettiers sur les grands prix de F1. Désormais, pour faire leur publicité, les cigarettiers devront se limiter aux affiches, aux salles de cinéma et à la publicité indirecte reposant sur des objets (cendriers, parasols, boîtes d'allumettes, briquets...). Sur les marchés financiers, cette annonce a pesé légèrement sur les cours des fabricants de cigarettes. A Paris, Altadis (Gauloises, Fortuna) termine la journée sur une baisse de 0,20%. A Londres, Gallaher (Benson) et British American Tobacco (Lucky Strike, Dunhill...) ont cédé respectivement 0,70% et 1,20%. Imperial Tobacco (JPS) tire mieux son épingle du jeu avec un gain de 0,32%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :