Le CAC dans ses plus hauts de l'année, ASF flambe

Le CAC 40 accentue sa progression à mi-séance, dopé par la perspective d'une nouvelle avancée de Wall Street, préfigurée par la hausse des contrats futures sur les trois principaux indices new-yorkais. Les investisseurs ont par ailleurs bien accueilli l'annonce par la BCE d'un ralentissement de la croissance de la masse monétaire en février à 7,4%, contre 7,6% anticipé par les analystes. Reflet d'une inflation maîtrisée, ce chiffre a quelque peu rassuré quant au risque d'un relèvement des taux d'intérêt.Le CAC 40 progresse de 1,02% à 4.670,14 points, soit son plus haut niveau depuis le 4 janvier. Le volume des transactions est en revanche peu étoffé avec tout juste un milliard d'euros traités sur les valeurs de l'indice.L'agenda économique du jour est riche en statistiques américaines avec, comme tous les jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage. Viendront ensuite le chiffre définitif du PIB au quatrième trimestre 2001, l'indice de confiance de l'Université du Michigan de mars, ainsi que l'indice PMI des directeurs d'achats de Chicago du même mois. Les économistes tablent sur une confirmation à 1,4% de la croissance au dernier trimestre 2001.Autoroutes du Sud de la France (ASF) gagne 12,63% par rapport au prix de 24 euros fixé pour les particuliers. Le titre cote 27,03 euros dans 31,5 millions de pièces. Le prix réservé aux investisseurs institutionnels était de 25 euros. L'offre a été sursouscrite plus de 19 fois, selon le ministère des Finances.Plus forte hausse du CAC 40, Sanofi-Synthélabo progresse de 3,45% à 73,45 euros dopé par le feu vert de l'Union européenne à la commercialisation de l'Arixtra, l'un de ses médicaments phares.EADS s'adjuge 2,37% à 16,40 euros. Indian Airlines a commandé 43 Airbus A 319, 320 et 321, indique un porte-parole de la première compagnie aérienne indienne. Le coût total de l'opération est évalué à 2,07 milliards de dollars.En baisse à l'ouverture, France Télécom gagne 0,98% à 35,04 euros. Les agences de notation Moody's et Fitch Ibca ont placé la dette du groupe sous surveillance avec implication négative. Par ailleurs, les banques qui souhaitent racheter la participation de 40% de Gerhard Schmid dans MobilCom pourraient être amenées à élargir leur offre à tous les actionnaires du groupe, a déclaré l'autorité de régulation de la Bourse allemande qui a ouvert une enquête sur l'accord.En baisse ce matin, Alcatel grignote 0,06% à 16,40 euros. Le titre a pâti dans la matinée des perspectives pour le moins pessimistes annoncées par Ericsson quant au marché des équipements de télécommunications.Total Fina Elf avance de 0,86% à 176,60 euros dans le sillage de la fermeté des cours du brut après la baisse des stocks américains.Eramet est stable à 38 euros. Le groupe de métaux non ferreux a accusé une perte nette de 3 millions d'euros en 2001 après provision exceptionnelle de 51 millions. Hors cette provision, le résultat net ressort à 48 millions d'euros, contre 107 millions un an plus tôt. La société estime que les résultats du premier semestre 2002 devraient être " clairement positifs ".BNP Paribas avance de 1,77% à 57,55 euros. Selon Die Welt, la banque française apparaît comme la mieux placée pour le rachat du courtier en ligne allemand Consors avec une offre de 650 millions d'euros. Le quotidien allemand ajoute qu'un accord devrait être conclu dans les prochaines semaines.Renault prend 0,36% à 55,10 euros. Nissan prendra finalement une participation de 13,5% dans le capital de son partenaire français, soit moins que les 15% initialement prévus. Les analystes expliquent cette différence par la baisse du yen et la hausse de l'action Renault intervenues depuis octobre, lorsque les deux groupes ont annoncé le renforcement de leur alliance. Le prix de l'augmentation de capital réservée à Nissan a été fixé à 50,39 euros par action.Wavecom progresse de 5,77% à 30,41 euros. Le chinois TCL Mobile Communication a choisi les modules WISMO du groupe français pour équiper sa nouvelle génération de téléphones mobiles.Marine Wendel cède 0,92% à 70,35 euros alors que la parité de la fusion-absorption de sa filiale CGIP a été fixée à une action Marine Wendel pour 1,9 action CGIP. Cette dernière, qui s'adjuge 3,50% à 37 euros, a annoncé une perte nette de 542 millions d'euros en 2001, contre un bénéfice de 993 millions un an plus tôt.Enfin, Saint-Gobain, qui doit publier ses comptes définitifs pour 2001 après la clôture, est quasi-stable à 187 euros (+0,05%).John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.