Le CAC 40 frôle les 3.300 points à mi-séance

La Bourse de Paris poursuit sa progression à mi-séance, permettant ainsi au CAC 40 de se diriger vers sa troisième séance de hausse consécutive, une première depuis le 15 mai. Le marché bénéficie notamment de la fermeté des valeurs financières alors que certains analystes anticipent un rebond durable du CAC 40. La sortie de France Télécom du capital de STMicroelectronics constitue également un facteur de soutien, dans un contexte favorable pour le secteur des télécoms après l'annonce par le britannique Vodafone d'une forte progression du nombre de ses abonnés. Les investisseurs saluent par ailleurs la bonne orientation des contrats futures sur indices américains, qui laisse espérer une poursuite de la hausse à Wall Street cet après-midi. Seule ombre au tableau, la liste des irrégularités comptables s'est allongée avec Qwest Communications International. Le géant américain des télécoms, qui fait l'objet d'une enquête de la SEC, a en effet reconnu avoir eu recours à des pratiques inadéquates entre 1999 et 2001. En conséquence, l'opérateur reformulera ses comptes sur la période. Enfin, parmi les entreprises américaines devant publier leurs résultats trimestriels ce lundi, figurent notamment Kellogg et Williams Cos.A midi, le CAC 40 progressait de 3,15% à 3.272,35 points, dans un volume d'affaires relativement fourni avec plus de 1,5 milliard d'euros traités sur les valeurs de l'indice.Sur le plan économique, la semaine qui s'annonce sera dominée par la première estimation du PIB des Etats-Unis au deuxième trimestre, attendue mercredi, ainsi que par la confiance des entreprises et des consommateurs des deux côtés de l'Atlantique, demain. La politique monétaire sera également à l'honneur avec les réunions, jeudi, de la Banque d'Angleterre et de la Banque centrale européenne. Les économistes tablent sur un statu quo en matière de taux dans les deux cas, même si certains voient dans la détente d'un demi-point décidée vendredi par la Banque nationale suisse un signe avant-coureur. Enfin, la semaine s'achèvera avec les chiffres de l'emploi américain au mois de juillet.Les valeurs d'assurance progressent sur fond d'anticipation de restructuration du secteur en Europe. Certains analystes estiment en outre que ce secteur devrait être le premier à bénéficier d'un rebond durable du CAC 40. Il faut dire que les grands noms de l'assurance et de la banque ont particulièrement souffert récemment. Axa progresse de 6,28% à 12,86 euros et AGF de 4,89% à 36,70. Les bancaires se reprennent également à l'image de BNP Paribas (+4,01% à 44,92 euros) et de la Société Générale (+3,80% à 53,25).France Télécom s'adjuge 5,99% à 14,50 euros. L'opérateur a annoncé ce matin le placement privé de 500 millions d'euros d'obligations convertibles remboursables en actions STMicroelectronics. Une opération qui scelle sa sortie du capital du fabricant de semi-conducteurs. Ce dernier progresse de 1,03% à 21,33 euros alors que Goldman Sachs a relevé son opinion sur les fabricants de semi-conducteurs américains.Alcatel avance de 3,06% à 5,05 euros porté par des achats à bon compte. Morgan Stanley a toutefois relevé la prévision de perte de sa filiale Alcatel Optronics de 0,97 à 1,80 euro par action pour 2002. Cap Gemini gagne pour sa part de 2,29% à 32,58 euros.Vivendi Universal gagne 0,83% à 15,84 euros. La société d'édition américaine Houghton Mifflin pourrait faire partie des actifs que le groupe de médias envisage de céder pour réduire sa dette, rapporte l'agence Reuters qui cite des sources bancaires. Celles-ci précisent que Vivendi n'envisage par ce céder l'éditeur pour moins de 2,2 milliards de dollars. Par ailleurs, le Wall Street Journal indique que VU envisage des suppressions d'emplois dans ses sièges sociaux de Paris et New York.TF1 prend 1,86% à 24,04 euros. Goldman Sachs a abaissé sa recommandation sur le titre de la chaîne de télévision de " surperformance " à " performance en ligne ".Renault avance de 4,09% à 45,25 euros alors que SG Securities a relevé ses prévisions de bénéfice par action de 4,30 à 5,60 euros pour 2002, de 7,70 à 8,10 pour 2003 et de 9,20 à 9,70 pour 2004. Nissan Motor prévoit d'intensifier la coopération avec sa maison-mère dans le développement des produits, rapporte le quotidien japonais Nihon Keizai Shimbun. Nissan utilisera notamment les moteurs du constructeur français sur deux modèles qui seront bientôt vendus en Europe : l'Almera et la Primera.Sodexho progresse de 3,75% à 29,03 euros après l'annonce d'un nouveau contrat, de 175 millions de dollars, avec les Marines américains. Cheuvreux est passé à l'achat sur le titre avec un objectif de 34 euros.Schneider perd 1,77% à 45,50 euros. Le géant de l'électricité a conclu un accord pour la cession de Legrand avec le consortium Wendel. Le montant arrêté est de 3,63 milliards d'euros, soit près de la moitié des 6,4 milliards payés l'an dernier par Schneider pour 98,1% du capital de Legrand. Ce dernier progresse de 4,26% à 134,60 euros.Saint-Gobain cède 1,43% à 27,50 euros, toujours affecté par les craintes liées à l'amiante. SG Securities a d'ailleurs abaissé son objectif de cours sur le titre. Vendredi, le titre a plongé de plus de 20%.En dehors du CAC 40, Alstom rebondit de 6,85% à 9,36 euros après une chute de plus de 11% vendredi.Technip Coflexip chute de 14,01% à 75,20 euros après la révision à la baisse de ses perspectives de marge et de chiffres d'affaires pour 2002.NRJ est stable à 18 euros. Le groupe radiophonique a fait état d'une hausse de 3,1%, à 231,26 millions d'euros, de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de son exercice 2001-2002.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.