L'introduction des ASF en bonne voie

Alors que les investisseurs ont jusqu'à ce soir pour souscrire à l'introduction des Autoroutes du Sud de la France (ASF), les observateurs se font une idée de plus en plus précise du bilan que devrait afficher l'opération. Et globalement, s'il ne faut pas espérer un succès démesuré, il n'y a selon eux aucune mauvaise surprise à attendre.Les principaux freins sont toujours ceux qu'évoquaient des gérants contactés par La Tribune en fin de semaine dernière (voir ci-contre), c'est-à-dire un prix (de 22 à 25,5 euros) jugé un peu élevé, pas de perspectives de rendement avant l'an prochain et la crainte d'une remontée prochaine des taux alors que les ASF ont un ratio de dettes sur fonds propres de 270%. Bref, au vu des premiers retours, "ce n'est pas encore le raz-de- marée", explique un banquier. Mais il ajoute que la demande est tout de même très forte et parfaitement en ligne avec les attentes.D'ailleurs, un autre professionnel ne doute pas que la demande finale des particuliers sera de quelques centaines de milliers d'ordres. Du côté des institutionnels, l'offre de titres est déjà très nettement sur-souscrite (vendredi La Tribune annonçait que l'offre était couverte cinq fois). "Atteindre un taux de sur-souscription voisin de neuf fois serait très correct", confie un observateur, tandis que de nombreux professionnels estiment que la demande finale des institutionnels devrait très probablement couvrir l'offre de 9 à 10 fois.Le prix sur le marché gris est un autre moyen pour mesurer l'intérêt des investisseurs vis à vis de l'opération. Là aussi, il témoigne d'un succès très convenable sans toutefois tomber dans l'excès. Mardi en milieu d'après-midi, l'action se traitait sur ce marché à 1,25 euro au-dessus du prix qui sera finalement retenu pour l'introduction.Pour les sources bancaires contactées, le prix va très certainement être fixé en milieu ou haut de fourchette, compte tenu des niveaux de demande pressentis. Les résultats définitifs de l'opération (souscription, prix d'introduction, ...) devraient être connus mercredi. Les négociations débuteront dès le lendemain à midi.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.