Vivendi Universal pourrait licencier et vendre Houghton Mifflin

La semaine boursière démarre sur de nouvelles rumeurs concernant l'avenir de Vivendi Universal. D'une part, VU envisagerait de réduire fortement les effectifs, d'autre part le groupe étudierait la vente de l'éditeur américain Houghton Mifflin, racheté l'année dernière.Selon le Wall Street Journal, dans le cadre de l'audit général sur les comptes et le fonctionnement du géant des médias demandé par l'équipe de Jean-René Fourtou lors de la reprise en main du groupe, un cabinet de conseil recommanderait de sabrer dans les effectifs des sièges parisiens et new-yorkais de VU. Le cabinet Constantin Group estime, selon le quotidien, que 230 des 570 personnes employées dans ces structures seraient de trop. Le groupe Vivendi n'aurait pas démenti cette information, faisant état d'une note adressée aux sièges sur ce sujet. Selon VU, le Constantin Group a conseillé d'éliminer 100 emplois à Paris, sur quelque 370, et environ 130 à New York sur un total de 200.  "Les fonctions cruciales seront maintenues et l'entreprise conservera un siège à New York. Néanmoins, nous envisageons des changements, que nous comptons annoncer aux employés aussi vite que possible", indiquerait cette note, citée par le quotidien de Wall Street.Une autre rumeur concernant la réorganisation de VU fait état du projet de vendre la société américaine d'édition scolaire Houghton Mifflin. Une information relayée par Reuters et le Figaro de ce lundi, citant des "sources bancaires" ou "proches de Vivendi".Selon des analystes interrogés par Reuters, l'éditeur américain racheté à l'automne 2001 par VU, pourrait être revendu assez rapidement. Vivendi ne voudrait cependant pas le céder à un prix inférieur aux 2,2 milliards de dollars déboursés à l'époque. L'agence cite même les noms des acquéreurs potentiels, des fonds d'investissements américains tels que Apollo ou KKR. VU serait même prêt à démanteler le groupe d'édition et à le vendre par appartements pour que les acheteurs potentiels ne soient pas inquiétés par les autorités antitrust.Le marché accueille avec bienveillance toute information ou début d'éclairage sur le processus de redressement de Vivendi Universal. L'action progresse de 8,72% à 17,08 euros au cours d'une séance il est vrai exceptionnelle pour toute la cote.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.