Repli limité en fin de séance

Au sein de cet indice, la baisse la plus importante est enregistrée par Alcatel. La valeur s'est repliée de 4,39 % à 17 euros, dans le sillage de Nokia qui a perdu 5,68% à 24,07 euros après avoir été dégradé par Morgan Stanley. STMicroelectronics abandonne 3,13 % à 33,42 euros à la veille de la publication de ses résultats annuels. Aujourd'hui, Infineon, son concurrent allemand, a annoncé une perte de 331 millions d'euros pour son premier trimestre 2001-2002, et a prévenu qu'il s'attendait à un nouvel exercice déficitaire.Toujours au CAC 40, Bouygues a reculé de 3,38 % à 33,15 euros, et les autres valeurs de télécommunication comme Orange et France Télécom ont perdu respectivement 1,66% à 8,89 euros, et 0,76 % à 39,1 euros.Les valeurs informatiques se sont reprises en fin de séance mais Cap Gemini concède néanmoins 0,26 % à 77,65 euros, Bull perd 2,78 % à 1,05 euro et GFI Informatique recule de 4,93 % à 11,95 euros.Parmi les valeurs qui se sont bien comportées, Michelin s'est octroyé, une fois n'est pas coutume, la plus forte progression du CAC 40 avec un gain de 2,32 % à 39,66 euros. Les investisseurs semblent redécouvrir le secteur des équipementiers automobiles après, il est vrai, une année 2001 plus que difficile. Ainsi, Valeo progresse de 0,58 % à 45,26 euros et Montupet se reprend de 10,3 % à 12,21 euros dans d'importants volumes (plus de 36.000 titres échangés).Le Club Méditerranée progresse de 2,42 % à 47 euros après la montée dans le capital à hauteur de 5,73 % des sociétés FMR Corp et Fidelity International. Le capital de la société est très éclaté et la faiblesse actuelle des cours pourrait permettre à un grand groupe de mettre la main sur le Français.  De son côté, le parc de loisirs Euro Disney progresse de 3,48 % à 1,19 euro.Au chapitre fusions-acquisitions, La Rochette a été suspendue de cotation après la surenchère déposée par Saica International. L'entreprise propose 12 euros par action alors que Mondi International avait lancé une OPA à 11,6 euros par action. La cotation a été suspendue à 9h02, sur un dernier cours de 11,9 euros, en baisse de 3,64 %.De son côté, Groupac a annoncé qu'il détenait 99,28 % du capital de Piscines Waterair. Une OPR à retrait obligatoire n'est donc pas à exclure.Enfin, l'américain Cargill a obtenu l'accord de la Commission européenne pour acheter Cerestar. L'action profite de cette annonce pour gagner 1,58 % à 32,2 euros.Johan DeschampsCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.