L'action ASF gagne 11,25% pour sa première séance

2 mn

Comme le laissaient présager les résultats du placement et l'OPO (offre à prix ouvert) l'action ASF s'inscrit en belle hausse pour son premier jour de cotation. Introduite à un cours de référence de 24 euros et négociable depuis 10h30 jeudi matin, elle gagne 11,25% à 26,70 euros à la clôture. Les volumes ont été soutenus puisque 1,25 milliards d'euros ont changé de main, soit 45% du capital flottant. La capitalisation boursière atteint 2,7 milliards d'euros.Le cours de référence en ouverture correspondait au prix payé par les investisseurs individuels, lesquels ont bénéficié d'une réduction de 1 euro par rapport aux 25 euros demandés aux institutionnels. "Il y a eu une forte demande, et tous ceux qui n'ont pas pu être servis en demandent", commentait un vendeur dans la matinée. Une opinion qui rejoint celle de CIC Securities qui dans une note estime que "le taux très élevé de demandes de la tranche institutionnelle pourrait induire une volatilité des cours au cours des premiers jours de cotation". Bercy insiste lui aussi sur "le succès remporté par l'ouverture du capital d'Autoroutes du Sud de la France" et qui a permis de fixer un prix en haut de fourchette (de 22 à 25,5 euros). Il met de fait en avant un taux de souscription de 19 fois chez les institutionnels. Il est vrai que ce chiffre est particulièrement satisfaisant, car dans la semaine certains opérateurs anticipaient un taux de souscription final voisin de 10 fois. Hier encore, les opérateurs de marchés ne le situaient pas au-dessus de 16 à 18 fois. Du côté des particuliers, la mobilisation a en revanche été un peu plus modérée. Le gouvernement espérait atteindre le cap du million d'ordres et finalement Bercy a annoncé que le nombre d'ordres reçus est proche de 900.000. "Un très bon résultat dans le contexte actuel", note toutefois le Ministère de l'Economie. Environ 45 millions de titres, soit 42% de l'offre totale, ont été affectés aux particuliers. L'Etat pourrait retirer au total 1,8 milliard d'euros de cette opération. Avec cette introduction, 49% du capital de la société ont été placés dans le public. Bercy ajoute que les salariés, qui ont été plus de 80% à souscrire à l'augmentation de capital qui leur était réservée, "devraient détenir environ 2% du capital".latribune.f

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.