Paris finit en très légère baisse

Nette réduction des gains en fin de séance à Paris. A l'image des marchés américains, actuellement en baisse, la place tricolore n'a pas résisté aux déclarations d'Alan Greenspan devant le Congrès. Le président de la Fed a certes écarté toute idée d'une remontée des taux d'intérêt tant que la reprise économique n'était pas bien installée, mais il a néanmoins confirmé qu'à moyen terme, un resserrement monétaire était inévitable. "Il est certain qu'au fil du temps, le choix actuel d'une politique monétaire accommodante ne sera probablement pas cohérent avec le maintien de la stabilité des prix", a déclaré le patron de la Réserve Fédérale américaine.Suite à ces propos, les investisseurs, des deux côtés de l'Atlantique, ont choisi de prendre leurs bénéfices après la belle hausse d'hier. Résultat, pendant que les indices progressent en ordre dispersé à New York, avec une baisse de 0,24% pour le Dow Jones, et des gains de 0,13% pour le S&P 500 et de 0,36% pour le Nasdaq, le CAC 40 fléchit pour terminer sur une baisse de 0,03% à 4.597,3 points après un plus haut en séance à 4.653,1 points. Du côté des valeurs, les TMT ont soutenu la tendance tout au long de la journée avec Bouygues à leur tête. Le marché a salué en effet la décision du groupe de déposer sa candidature pour l'attribution d'une licence UMTS. Le titre Bouygues s'offre la plus forte hausse de l'indice avec un gain de 3,52% à 35,92 euros. Les intervenants voient également dans la décision de Bouygues, qui avait renoncé à une licence UMTS en janvier 2001, un regain d'optimisme concernant l'avenir de la téléphonie mobile de troisième génération. Du coup, Orange en profite et gagne 0,42% à 7,11 euros.Egalement présent dans la téléphonie mobile, Vivendi Universal a été très entouré aujourd'hui, alors que le Conseil de Surveillance a entériné le débarquement de Pierre Lescure et la nomination à son poste de Xavier Couture. Après un plus haut en séance de 40,85 euros, l'action a réduit ses gains en fin de journée pour terminer en hausse de 0,4% à 39,76 euros. Difficile toutefois de savoir si les investisseurs jouent la reprise en main de Canal Plus par le président de Vivendi ou s'ils parient sur le départ prochain de ce dernier.Après une journée passée dans le vert, France Télécom finit sur un recul de 0,12%. Autre TMT à la baisse: TF1 recule de 1,41% à 35 euros.A la baisse également les bancaires. BNP Paribas cède 0,43% à 57,5 euros, le Crédit Lyonnais perd 0,64% à 46,7 euros et la Société Générale abandonne 0,67% à 73,9 euros.Jérôme LibeskindCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.