Soitec chute après une décision de justice défavorable

Dans le cadre d'un procès pour contrefaçon de brevet l'opposant au groupe américain Silicon Genesis, le groupe Soitec vient de subir un nouveau camouflet. Selon le groupe français, Silicon Genesis avait enfreint le brevet protégeant la technologie "smart cut" développée par Soitec pour la fabrication des tranches de silicium. Le jury du tribunal fédéral du district du Massachussets avait attribué en avril dernier au groupe français 3 millions de dollars de dédommagement pour contrefaçon d'un des éléments de ses brevets tout en repoussant les cinq autres requêtes de Soitec. La société avait demandé au juge d'infirmer la décision du jury, sans que cela ne constitue un appel au sens du droit français. "Nous avions demandé à la juge de modifier la décision du jury mais elle ne l'a pas fait. Elle a confirmé cette décision", a expliqué à l'AFP Ian Murray, directeur financier du groupe, qui a décidé de faire appel. Selon les analystes de Fortis contactés par l'AFP, cette décision "pourrait remettre en cause partiellement le modèle de développement de Soitec". Fortis abaisse sa recommandation d'"accumuler" à "alléger" sur le titre. L'action s'est effondrée de 26,35% à 4,50 euros hier. Ce mardi, elle reperdait jusqu'à 28%, effacant 80% de sa valeur depuis le début de l'année. En clôture, l'action s'affiche finalement en baisse de 14,44% à 3,85 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.