Accor ne confirme pas ses objectifs 2002

Accor annonce au titre du premier semestre 2002 un chiffre d'affaires consolidé en léger repli de 0,4%, mais en petite hausse de 1% hors effets de change. Par branche, l'hôtellerie améliore son activité à change et périmètre constants. En incluant des cessions et les effets de change (baisse du dollar notamment), le chiffre d'affaires de l'hôtellerie reste stable, à 2,479 milliards d'euros au premier semestre 2002, contre 2,48 milliards un an avant. Les services (agences de voyages, restauration...) progressent de 2,5%, mais de 16,1% hors effets de change.Au regard de cette stagnation de l'activité semestrielle, le dernier paragraphe du communiqué d'Accor fera l'objet de toutes les attentions. La publication, en mai dernier, d'un chiffre d'affaires trimestriel de 1,667 milliard d'euros conforme aux attentes semblait en effet vouloir confirmer le redressement progressif des revenus par chambre (RevPar) d'Accor. Une variable très importante dans le secteur, que scrutent attentivement les analystes. Ainsi Merrill Lynch affirmait récemment vouloir rehausser son opinion sur la valeur si le géant français de l'hôtellerie venait à confirmer ses prévisions de RevPar sur l'ensemble de l'exercice.Or, il n'en est rien. Si Accor maintient ses prévisions de croissance du RevPar pour le deuxième semestre, cela ne suffira pas pour atteindre l'objectif en terme de RevPar sur l'ensemble de l'exercice. Ainsi, le groupe de Jean-Marc Espalioux ne table plus que sur une croissance annuelle du RevPar de 1,8% pour l'hôtellerie d'affaires (Novotel, Sofitel) en Europe contre 2,4% auparavant, et reste sur une croissance de 3,6% pour l'hôtellerie économique sur cette zone. Aux Etats-Unis, le groupe prévoit maintenant une baisse de 1,5% du RevPar contre une progression de 0,3% précédemment.Il semble que les opérateurs attendaient ces mauvaises nouvelles, car le titre Accor a été attaqué mardi en séance avant la publication de ces chiffres, perdant 3% à 32,39 euros. Le marché a déjà fait perdre plus de 20% à la valeur depuis le début de l'année. L'action a ouvert en baisse de 0,90% mais se reprend de manière spectaculaire, tirée par la hausse des marchés. Elle termine en hausse de 3,89% à 33,65 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.