France Télécom recule sur une menace de dégradation de Moody's

"Sous huit semaines": c'est le délai indiqué par la célèbre agence de notation Moody's qui envisage de déclasser d'un cran la note actuelle (Baa1) des dettes de France Télécom et d'Orange, à Baa2.Cet abaissement interviendrait après l'examen de la dette de MobilCom, que France Télécom pourrait avoir à supporter selon les termes de "l'accord conditionnel" intervenu hier entre les deux opérateurs (lire ci-contre).Si le "cessez-le-feu" a pour conséquence un alourdissement supplémentaire de la dette record de l'opérateur français (61 milliards d'euros en 2001), la très influente agence pourrait sérieusement mettre en question la capacité de Michel Bon à redresser ses comptes, à peine une semaine après que le PDG français a signifié aux marché sa volonté de réduire sa dette (lire ci-contre).A la clôture de ce mercredi 27 mars, France Télécom recule de 2,25% à 34,70 euros et Orange perd 2,50% à 7,80 euros. Les deux valeurs ont progressé respectivement de 7,23% et 1,04% depuis l'annonce des résultats de l'opérateur français, le 21 mars dernier.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.