Technip-Coflexip chute après un profit-warning

En clôture d'une séance pourtant en très fort rebond, l'action Technip-Coflexip perdait 13,09% à 76 euros après avoir été réservée à la baisse, dévissant un instant de plus de 16% et signant la plus lourde chute du SRD cette séance. Le groupe spécialisé dans l'extraction et le raffinage de pétrole a abaissé ses prévisions de résultats pour l'exercice 2002. Il s'attend cette année à un recul de 300 à 400 millions d'euros de son chiffre d'affaires et à un retrécissement de ses marges. Technip-Coflexip ne table plus que sur un chiffre d'affaires compris dans une fourchette de 4,5 à 4,6 milliards d'euros contre 4,9 milliards précédemment.Plusieurs raisons justifient ce "profit-warning" bien mal venu, puisque l'action a déjà perdu la moitié de sa valeur depuis le 1er janvier. Le groupe invoque tout d'abord et principalement le recul du dollar par rapport à l'euro (50% des ventes du groupe sont libellés en dollars). Il parle en outre des retards d'investissement chez ses clients, en raison des "incertitudes géopolitiques et économiques". Le groupe chiffre à 180 milliards d'euros l'impact du report de plusieurs projets d'investissements et à 130 millions l'impact des changes. Les marges du groupe seront elles aussi touchées. "L'effet retard sur projets se traduira par un glissement de marges de 2002 sur 2003", indique la société dans un communiqué."Au total, le ratio EBITDA/chiffre d'affaires devrait se situer, sur l'ensemble de l'année 2002, entre 12 et 14% pour les activités offshore et entre 4 et 5% pour les deux branches terrestres". Enfin la cession des activités "d'intervention sur les puits", intervenue au mois de juillet, va amputer le groupe d'une partie de son chiffre d'affaires."Nous ne sommes pas surpris, nous avions déjà eu des contacts avec la société qui nous laissaient entendre que la baisse du dollar aurait un impact", indiquait dans la matinée un analyste de BNP Paribas interrogé par l'AFP. Ce dernier relativise le profit-warning: "la révision des perspectives n'est pas d'une très grande ampleur", indique-t-il. Au vu de la réaction des opérateurs vis-à-vis du titre, la sérénité de l'analyste fait figure d'exception.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.