Chute de 44% des prises de commandes d'Airbus en 2001

 |  | 291 mots
Lecture 1 min.
La crise du secteur aérien aura laissé des traces chez Airbus. Le constructeur aéronautique vient d'annoncer qu'en 2001 il avait enregistré 274 commandes contre 492 un an plus tôt, soit un repli de 44%. Sur ce total, 85 commandes concernent le futur A380. En données brutes, les commandes ont porté sur 375 appareils, mais le groupe a subi 101 annulations au cours de l'année. Elles sont dues à 90% aux compagnies qui ont fait faillite l'an passé. En 2000, seules 28 commandes avaient été annulées.Airbus indique que ces prises de commandes représentent une part de marché de 50,2% en volume et de 61% en valeur. Le montant des commandes, net d'annulations, est de 37,3 milliards de dollars, soit 9,7% en-dessous des 41,3 milliards de dollars enregistrés l'année précédente. Un repli nettement plus réduit que pour les volumes, grâce aux commandes d'A380 qui ont un prix catalogue de 250 millions de dollars l'unité.Certes, l'activité de 2001 sera restée soutenue. Conformément à ses dernières prévisions, le constructeur a livré 325 avions pour un chiffre d'affaires de 20,5 milliards de dollars. Un niveau record après les 311 appareils délivrés l'année précédente.Mais la crise du secteur qui s'est ressenti au travers des prises de commandes devrait affecter la production des prochaines années. Selon une étude récente de Reuters, les analystes attendent en moyenne 283 livraisons en 2002 et seulement 250 pour l'année suivante. Airbus se veut un peu plus optimiste et table sur 300 livraisons pour 2002 et pour 2003. Le groupe s'adapte tout de même au ralentissement du marché: Noël Forgeard a annoncé la suppression de 6.000 postes d'ici à la fin de l'année, soit 13% de ses effectifs. Une opération qui devrait s'effectuer, a-t-il précisé, sans licenciements secs.latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :