Croissance interne conforme aux attentes pour L'Oréal

La performance est mitigée de la part de L'Oréal: si la croissance interne du groupe est en ligne avec les attentes du marché, elle reste en revanche légèrement inférieure aux anticipations en données brutes. Le leader mondial des cosmétiques à en effet annoncé un chiffre d'affaires annuel de 13,7 milliards d'euros, en hausse de 8,4%, tandis que le consensus réalisé par JCF Group avait pronostiqué une hausse des ventes de 9,7% par rapport aux 12,67 milliards d'euros réalisés en 2000. Les principales raisons de cet écart sont à la fois les effets de change et de périmètre. Selon la décomposition fournie par L'Oréal dans son communiqué, les effets de change, qui étaient positifs de 0,5% en septembre, ont finalement eu un impact négatif de 0,3% sur l'année. Quant aux effets de périmètre, ils ont apporté 1,6 point de croissance. Ces deux effets conjugués ont donc eu un impact sur la croissance de 1,3 point, alors que les analystes l'estimaient plutôt autour de 2,7 points.La croissance interne du groupe est quant à elle ressortie parfaitement en ligne avec les prévisions. De 7,1% sur l'année, là où les analystes anticipaient 7%, elle cadre également avec la fourchette de prévisions donnée par L'Oréal au cours de l'année (de 7 à 9%).La branche dermatologie est celle qui s'est avérée la plus dynamique au cours de l'année avec une croissance des ventes de 11,3%. Mais avec moins de 2,2% du chiffre d'affaires total, elle demeure marginale par rapport à la cosmétique dont le chiffre d'affaires a progressé de 8,7%.Suite à la présentation de ces chiffres, le groupe se montre confiant concernant ses résultats annuels qui seront publiés le 21 février. "L'Oréal confirme s'attendre à une nouvelle forte croissance de ses résultats", souligne-t-il dans son communiqué. Un optimisme que partagent de nombreux analystes, selon lesquels L'Oréal devrait aligner son dix-septième exercice consécutif de croissance à deux chiffres des résultats. Le groupe, qui a vu ses bénéfices croître de 15% en 1999 et en 2000, avait dit en septembre qu'il anticipait un chiffre supérieur pour 2001 (voir ci-contre).La valeur qui, depuis la mi-octobre, n'est que très rarement sortie d'un tunnel compris entre 74 et 80 euros, gagne mercredi soir 0,58%, à 78,20 euros.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.