Paris dans le rouge après une ouverture stable

 |  | 565 mots
Les investisseurs sont en effet perplexes face aux résultats décevants de l'américain JDS Uniphase et les perspectives jugées favorables annoncées par le suédois Ericsson. L'équipementier suédois de télécommunications n'en a pas moins enregistré une perte supérieure aux attentes au quatrième trimestre. Bien qu'en hausse, les marchés américains ont terminé en retrait par rapport à leurs plus hauts de séance. S'ils ont bien accueilli le discours plutôt rassurant d'Alan Greenspan, les investisseurs estiment que le président de la Fed a implicitement donné le signal de la fin du cycle de baisses des taux aux Etats-Unis.L'agenda économique de ce vendredi est peu fourni. Le département du Commerce doit publier, vers 16 heures, la statistique des ventes de logements anciens de décembre aux Etats-Unis. Les économistes tablent sur un repli à 5,19 millions, contre 5,21 millions en novembre.Les valeurs technologiques reculent après la perte plus forte que prévu annoncée par l'équipementier de fibres optiques américain JDS Uniphase, et celle, également supérieure aux attentes, d'Ericsson. Alcatel perd 2,86% à 17,01 euros, Cap Gemini 1,20% à 78,05 et STMicroelectronics 1,26% à 35,35.Vivendi Universal cède 0,37% à 53,75 euros. Le groupe de médias cherche à céder sa participation de 51% dans le polonais Elektrim Telecomunikacja, rapporte le Financial Times. La banque Lazard a confirmé travailler sur ce dossier avec Vivendi.Saint-Gobain est stable à 165 euros (+0,12%). Le fabricant de matériaux de construction a annoncé une hausse de son bénéfice net, hors plus-values, de 3%, à 1,05 milliard d'euros en 2001. Pour 2002, il prévoit une hausse de son résultat net, hors plus-values de cessions, comprise entre zéro et 4%, sous réserve d'une reprise économique, notamment aux Etats-Unis. Le groupe a par ailleurs annoncé un projet d'OPA visant les 25,3% du capital de sa filiale Lapeyre qu'il ne détient pas, au prix de 62 euros par action, soit une prime de 21,3% par rapport au cours de clôture de mercredi (51,10 euros). L'action Lapeyre demeure suspendue de cotation.Legrand cède 0,56% à 159 euros. Le fabricant de matériel électique a annoncé une croissance de 10,6% de chiffre d'affaires en 2001. A structure et taux de changes constants, l'activité s'inscrit en baisse de 1,6%. Pour l'ensemble de 2001, le groupe envisage un "repli modéré de son résultat opérationnel avant amortissements de survaleurs et hors frais d'OPE (de Schneider) qui devraient représenter environ 14% du chiffre d'affaires". Schneider gagne en revanche 1,70% à 50,85 euros.EADS grignote 0,37% à 13,45 euros. Les députés allemands ont approuvé à la majorité l'achat de 73 Airbus de transport de troupes, levant ainsi le dernier obstacle au projet européen de l'A 400 M.JC Decaux progresse de 2,46% à 12,50 euros après l'annonce de l'acquisition d'une participation de 50% dans la société allemande de communication extérieure KlettDecaux. Le montant de l'opération n'a pas été révélé. La société d'affichage française indique dans un communiqué que "cette prise de participation s'inscrit dans notre stratégie d'accroître notre part de marché en Allemagne (...) où la communication extérieure est encore très fragmenté(e)".Sanofi-Synthélabo perd encore 1,89% à 77,70 euros, toujours affecté par la déception causée par son chiffre d'affaires 2001. Le groupe pharmaceutique a annoncé avoir reçu des autorités sanitaires américaines l'autorisation de mise sur le marché de l'Eligard, médicament utilisé dans le traitement du cancer de la prostate avancé.A 9h35, le CAC 40 cédait 0,47% à 4.488,14 points.John WiburgCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :