Nexans attend un résultat négatif en 2002

Le contexte reste tendu pour Nexans. Sur le premier semestre, le fabricant de câbles a en effet accusé une perte nette de 11 millions d'euros, contre un bénéfice de 19 millions un an plus tôt. Le groupe a notamment subi l'impact du plan de restructuration de 120 millions d'euros engagé en février dernier. Ce plan, déjà engagé à hauteur de 40%, a de fait entraîné les résultats dans le rouge et ce malgré la plus-value de 14 millions d'euros provenant de la vente de la filiale Agro.Mais le groupe a également pâti d'un marché toujours atone, surtout dans la branche télécoms. "Le semestre est marqué par une forte dégradation du marché des télécoms et par un ralentissement des investissements", note Frédéric Vincent, le directeur financier de Nexans. Ainsi, le résultat opérationnel a nettement reculé, de 79 à 24 millions d'euros, et le chiffre d'affaires a baissé de 11,2% à périmètre constant, à 2,09 milliards d'euros. Comme le souligne Frédéric Vincent, la division télécoms a vu son chiffre d'affaires reculer de 36,8% (à périmètre constant) à 299 millions d'euros. De plus elle est la seule branche du groupe a avoir enregistré une perte opérationnelle: -22 millions d'euros contre +23 millions d'euros au premier semestre 2001.Et celà devrait perdurer. "Il n'y aura pas de changement de tendance du marché des télécoms d'ici la fin de l'année", précise Frédéric Vincent qui ajoute qu'au niveau du groupe "le résultat opérationnel sera supérieur au second semestre à celui du premier, mais il restera inférieur en totalité [NDLR: sur l'année] à celui de l'ensemble de 2001".Sur le plan du résultat net, les perspectives ne sont guère plus prometteuses. En avril, Frédéric Vincent déclarait: "nous pourrions être en perte sur l'exercice 2002" (voir ci-contre). Le discours est aujourd'hui un peu plus affirmatif puisque le communiqué de la société indique qu'une "perte nette est attendue sur l'ensemble de l'année". Quand à l'activité à plus longue échéance, Frédéric Vincent se veut encore plus réservé: "comme les autres acteurs du secteur, nous n'avons pas de visibilité".En Bourse, Nexans s'affiche en baisse lundi soir dans un marché qui, il est vrai, est touché par la faillite de Worldcom. L'action cède 3,54% à 17,70 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.