Le CAC sur le seuil des 4.400 points à mi-séance

Au recul de 2,79% du Nasdaq vendredi, s'ajoutent la chute de Nokia à Helsinki et la perte trimestrielle annoncée par le fabricant allemand de semi-conducteurs Infineon. Ces deux revers sont d'autant plus mal perçus que Ericsson, SAP et STMicroelectronics doivent également publier des résultats cette semaine. Le marché reste néanmoins calme en raison de la fermeture de Wall Street cet après-midi pour le Martin Luther King Day. Le CAC 40 cède 1,15% à 4.397,80 points dans un volume d'affaires d'un peu moins de 1 milliard d'euros. Sur le plan économique, les investisseurs seront attentifs au discours d'Alan Greenspan, jeudi, devant la commission bancaire du Sénat. La veille, Wim Duisenberg, sera intervenu devant la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen. En termes de statistiques, les marchés attendent la publication, mardi, de l'indice précurseur américain, et celle, vendredi, des ventes de logements anciens aux Etats-Unis. Quant aux données européennes, elles comprendront, mardi, l'estimation définitive de l'inflation de décembre dans la zone euro, ainsi que les dépenses des ménages en France au mois de décembre. Enfin, les prix à la production en Allemagne seront annoncés vendredi.Les valeurs technologiques reculent dans le sillage de la baisse du Nasdaq vendredi. Alcatel cède 2,76% à 17,29 euros alors que son concurrent Nokia plonge de plus de 6% à Helsinki. Morgan Stanley a dégradé l'équipementier finlandais de "neutre" à "sous-performance", accentuant ainsi les inquiétudes à trois jours de la publication de ses résultats trimestriels. Par ailleurs, Les Echos croient savoir qu'Alcatel a cédé certains actifs immobiliers au fond d'investissement Colony Capital pour 152 millions d'euros.STMicroelectronics abandonne 4,20% à 33,05 euros à la veille de la publication de ses résultats annuels. Son concurrent allemand Infineon a annoncé ce matin une perte de 331 millions d'euros au premier trimestre 2001-2002, et dit anticiper un déficit sur l'ensemble de l'exercice 2001-2002.Cap Gemini perd 2,38% à 76 euros alors que Lehman Brothers a réduit la pondération des valeurs liées à l'informatique dans son portefeuille. La banque d'affaires estime que les cours de ces titres intègrent déjà une reprise économique.France Télécom recule de 2,13% à 38,56 euros. Le groupe n'a pas l'intention de vendre la participation de 24% qu'il détient dans l'opérateur de télévision par câble britannique NTL, selon un porte-parole de l'opérateur français.Les valeurs des médias sont également en baisse à l'image de Vivendi Universal (-1,75% à 53,40 euros), Havas Advertising (-1,90% à 8,78 euros) et TF1 (-0,82% à 27,81 euros). Contre la tendance, M6 s'adjuge 1,10% à 28,56 euros. La chaîne doit publier ses résultats annuels la semaine prochaine.Alstom recule de 1,67% à 12,94 euros. Le groupe a annoncé avoir reçu une lettre d'intention des chemins de fer suisses pour la livraison d'un système européen de contrôle des trains. Alstom devrait recevoir 65% de ce projet de 125 millions d'euros.LVMH baisse de 0,76% à 42,83 euros. Un porte-parole de Groupe Arnaud a confirmé être en discussions "avancées" avec Prudential, en vue de la cession à Egg de sa participation de 80% dans Zebank. Le porte-parole a fait état d'un autre repreneur éventuel sans donner plus de précision.La Rochette est suspendue de cotation. Saica International a déposé un projet d'offre publique d'achat sur la totalité des actions du groupe, concurrente de celle présentée par Mondi International et qui devait commencer ce jour. Saica propose 12 euros par action du papetier français, contre 11,60 euros offerts par Mondi. Le groupe espagnol détient déjà 22,46% du capital et 20,26% des droits de vote de La Rochette. Le titre est suspendu sur un dernier cours de 11,90 euros (-3,64%).TotalFinaElf perd 1,17% à 152, 70 euros. Selon le quotidien indien Business Standard, le groupe est intéressé par l'acquisition de participations étrangères dans le capital de Dabhol Power Company, société indienne de l'américain Enron. Par ailleurs, Goldman Sachs a révisé en baisse sa prévision de bénéfice par action du groupe pétrolier de 11,34 à 11,15 euros pour 2001, et de 9,37 à 9,26 euros pour 2002.Enfin, parmi les rares hausses du CAC 40, Lafarge, qui doit publier son chiffre d'affaires annuel jeudi, gagne 0,40% à 99,20 euros.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.