Le CAC 40 accentue ses pertes à mi-séance

La Bourse de Paris a accentué ses pertes à mi-séance, dans un marché en proie aux interrogations sur l'évolution de l'économie mondiale. Après les déceptions causées vendredi par les statistiques américaines de l'emploi et des commandes à l'industrie, les investisseurs redoutent un ralentissement en Europe, reflété par le recul de l'indice Reuters des services dans la zone euro, à 52,6 en juillet contre 53 en juin. Si la faiblesse des marchés ations bouche l'horizon des valeurs financières, l'aggravation de la crise en Amérique latine pèse sur Carrefour, fortement implanté dans la région. Les marchés attendent, à 16 heures, l'indice ISM des services pour le mois de juillet outre-Atlantique. Les économistes tablent sur un repli à 55, contre 57,2 en juin. Du côté des entreprises Procter & Gamble doit publier ses résultats trimestriels cet après-midi.A midi 5, le CAC 40 reculait de 2,40%% à 3.166,21 points, dans un volume d'affaires très peu étoffé avec moins de 750 millions traités sur les valeurs de l'indice.Axa recule de 4,13% à 10,903 euros, toujours affecté par les craintes liées à son exposition sur les marchés actions. Parmi les autres financières, BNP Paribas cède 2,71% à 44,17 euros, alors que Deutsche Bank a retiré le titre de sa liste européenne. La Société Générale perd 2,77% à 54,35. Wargny a abaissé son objectif de cours de 75 à 66 euros. Le Crédit Agricole, qui sera intégré au CAC 40 après la clôture, gagne 0,73% à 20,58 euros.Pinault-Printemps abandonne 5,14% à 77,45 euros. PPR n'envisage pas de provisionner avant 2005 un amortissement de 500 millions d'euros que sa filiale Gucci entend passer, conformément aux règles américaines, sur sa licence Yves Saint-Laurent et les survaleurs liées à son acquisition en 1999, selon le Wall Street Journal.Les autres technologiques reculent dans le sillage du Nasdaq vendredi (-2,51%). Alcatel cède 3,07% à 4,74 euros et France Télécom 5,29% à 12,53. Le groupe a annoncé ce matin un accord de cession de l'opérateur de satellite Stellat à Eurotelsat, pour environ 180 millions d'euros. Dassault Systèmes cède 0,14% à 28,80 euros. Le titre sera retiré de l'indice CAC 40 après la clôture.STMicroelectronics perd 1,80% à 19,05 euros. Les ventes de semi-conducteurs ont reculé de 4% en Europe au mois de juin, selon les chiffres publiés par l'Association américaine de l'industrie des semi-conducteurs (SIA).TF1 chute de 4,07% à 21,68 euros. La chaîne et le milliardaire Haim Saban, qui ont chacun déposé une offre sur les actifs de KirchMedia, s'associeront par la suite, rapporte Reuters qui cite des sources proches du dossier.A la publicité, Havas recule de 4,03% à 4,53 euros et Publicis de 1,98% à 20,32. SSSB a abaissé sa recommandation sur les deux titres de " neutre " à " sous-performance " en raison des mauvaises perspectives du secteur.Vivendi Universal perd 1,42% à 14,54 euros et sa filiale Vivendi Environnement gagne 0,18% à 22,63. Le groupe va proposer de porter de 1,50 à 2,25% le coupon de ses Oceanes d'échéance 2005 émises en 1999 pour refinancer l'acquisition d'US Filters. Par ailleurs, le groupe d'institutionnels français qui a participé à l'augmentation de capital détient 9,4% de VE et doit conserver ses titres au moins six mois.Très présent en Amérique latine, Carrefour recule de 4,14% à 39,82 euros affecté par l'aggravation de la crise financière dans la région. Son concurrent Casino baisse de 2,09% à 72,45 euros alors que SSSB a réduit son objectif de cours de 85 à 78 euros.Schneider Electric gagne 0,64% à 45,90 euros. Standard & Poor's a accordé la note A la dette long terme du groupe en raison de la prochaine cession de Legrand.Lafarge surperforme également l'indice en ne cédant que 0,54% à 82,70 euros. Goldman Sachs a introduit le titre dans sa liste de valeurs recommandées.En dehors de l'indice, Rodriguez Group s'adjuge 2,06% à 54,50 euros après l'annonce d'une croissance de 40%, à 135 millions d'euros, de son chiffre d'affaires sur neuf mois.Soitec chute de 13,09% à 5,31 euros. Un juge américain a confirmé le verdict d'un jury en rejetant certaines accusations de violations de brevets formulées par le français à l'encontre de Silicon Genesis. Le fabricant de tranches de silicium n'a vu qu'un seul de ses six griefs retenus dans le cadre de ce procès dans lequel il a obtenu 3 millions de dollars.Enfin, Clarins, qui publiera son chiffre d'affaires semestriel après la clôture, cède 0,88% à 45,10 euros.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.