Soitec manque toujours de visibilité

Le groupe Soitec, spécialiste du silicium sur isolant pour l'industrie des semi-conducteurs, a révélé lundi soir une hausse spectaculaire de son activité pour l'exercice 2001-2002 (clos à fin mars 2002). Son chiffre d'affaires a ainsi progressé de 116% à 93,5 millions d'euros. Une performance supérieure aux prévisions (lire ci-contre), tirée par les commandes de plaques des clients "passés en phase de production", affirme Soitec, et notamment grâce aux plaques de 300 millimètres, de nouvelle génération, que la société a commencé à livrer au quatrième trimestre.Selon les analystes de Fideuram Wargny, les fabricants de semi-conducteurs sont passés, de la phase de qualification, en 2000-2001, à celle de production en 2001-2002. Ils ont donc commandé des plaques de nouvelle génération pour produire leurs composants, anticipant un redémarrage de l'économie au second semestre 2002.Malgré cette bonne surprise, le titre Soitec n'attire pas les acheteurs ce mardi. La valeur n'a même pas profité du récent rebond des valeurs technologiques, elle perd près de 5% en une semaine. Les opérateurs manquent de visibilité sur l'avenir des licences de technologies détenues par Soitec. La société est en effet en procès avec un concurrent américain, Silicon Genesis, pour utilisation frauduleuse de licence, concernant notamment le procédé français SmartCut.Le titre perdait 0,28% à 17,96euros en clôture, dévissant de 13% depuis le début de l'année.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.