Séance difficile mais positive

Après avoir ouvert sur une note négative, le CAC 40 s'est redressé dans le courant de l'après-midi grâce aux valeurs bancaires. A la clôture, l'indice parisien affiche un gain de 0,38% à 4.606,42 points dans un volume d'échanges assez faible puisque moins de 4 milliards d'euros ont été échangés. Parmi les plus fortes variations du CAC 40, la Société Générale affiche la meilleure performance avec un gain de 4,17% à 78,65 euros. La banque a reconduit son objectif d'un rendement moyen annuel des fonds propres de 19% après impôts jusqu'en 2004. L'établissement de crédit vise également une croissance annuelle moyenne de 16% de son bénéfice net par action sur la période 2001-2004. Le groupe a par ailleurs indiqué qu'il n'était plus intéressé par le rachat de Consors.Dans son sillage, BNP Paribas gagne 2,92% à 60 euros et le Crédit Lyonnais progresse de 1,49% à 47,30 euros.Très bonne tenue aussi de Vivendi Environnement qui avance de 1,31% à 37,99 euros grâce à des rumeurs de ramassage de titres de la part d'EDF et de Dexia. Cette information a été démentie en cours de journée mais les investisseurs parient sur un prochain tour de table et achètent l'action avant la tenue de l'assemblée générale du groupe. L'assureur franco-belge profite aussi de ces rumeurs pour s'octroyer 3,94% à 18,45 euros.Au chapitre des résultats, Casino a publié un chiffre d'affaires trimestriel en progression de 8,9%, à 5,35 milliards d'euros. Cette performance, supérieure aux prévisions des analystes, se traduit par un gain de 1,26%  en Bourse à 88,60 euros. En revanche Carrefour fait l'objet d'arbitrages et concède 0,2% à 51,1 euros.Parmi les valeurs TMT de l'indice parisien, Vivendi Universal progresse de 0,25% à 40,15 euros. Alcatel abandonne 1,91 % à 15,39 euros, France Télécom  gagne 0,7% à 31,82 euros mais STMicroelectronics  concède 0,94 % à 35,72 euros.Les variations sont nettement plus importantes au SRD. Parmi les hausses, Vallourec affiche la meilleure performance avec un gain de 5,39% à 64,5 euros grâce à la conclusion d'un contrat de 924 millions d'euros au Brésil. Parmi les baisses, Penauille Polyservices chute de 4,38% à 30,6 euros. Le groupe de services aéroportuaires souffre de sa forte valorisation et de l'échec de son augmentation de capital. Nokia, en baisse de 11% hier, poursuit son repli et abandonne encore 5,1% aujourd'hui à 19,55 euros.  Ericsson, son concurrent européen, abandonne 2,65% à 4,04 euros avant la présentation, lundi, de ses comptes du premier trimestre. Soi Tec est aussi affecté et abandonne 4,44% à 17,2 euros. Adecco concède 0,68% à 72,55 euros.Johan DeschampsCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.