La Bourse de Paris irrégulière à mi-séance

 |  | 549 mots
Il reste que la tendance de fond est mitigée après le recul de Wall Street et une série de chiffres d'affaires annuels généralement décevants de la part des entreprises françaises. La résistance de la cote repose essentiellement sur la bonne tenue des valeurs bancaires et de certaines cycliques qui bénéficient d'arbitrages aux dépens des technologiques.Le CAC 40 cède 0,21% à 4.437,29 points dans un volume d'affaires relativement étoffé avec plus de 1,3 milliard d'euros échangés. La prudence reste de mise avant la publication, dans la journée, des résultats trimestriels des géants américains Boeing et Corning. Faute de donnée économique majeure en provenance des Etats-Unis, les investisseurs attendent, demain, l'allocution d'Alan Greenspan devant la commission bancaire du Sénat. Ils espèrent que ce dernier donnera des indications sur les taux d'intérêt alors que le comité de politique monétaire de la Fed doit se réunir mardi et mercredi prochains.Plus forte baisse du CAC 40, Schneider Electric abandonne 3,23% à 49,45 euros. Le fabricant de matériel électrique table sur une perte en 2001 en raison de provisions liées à la cession de Legrand.STMicroelectronics recule de 1,62% à 33,48 euros après le recul de 58%, à 604 millions de dollars, de son résultat net pro forma en 2001. Le leader européen des semi-conducteurs anticipe par ailleurs un recul de 2% du marché mondial de son secteur en 2002. Parmi les autres valeurs technologiques, Alcatel cède 1,35% à 16,83 euros, Cap Gemini 1,48% à 76,35 et Thomson Multimédia 2,59% à 33,10. Dassault Systèmes gagne en revanche 1,51% à 53,50 euros, dopé par les trimestriels meilleurs que prévu de l'allemand Sap.LVMH perd 0,91% à 43,46 euros. Le leader mondial du luxe attend un recul de son résultat opérationnel 2001 à 1,56 milliard d'euros, soit une baisse de 20,4% par rapport à 2000.En hausse, Casino avance de 1,04% à 82,50 euros, porté par la croissance de 15,2% de son chiffre d'affaires l'an dernier. Le président du groupe, Christian Couvreux, a déclaré aux Echos que son concurrent Cora ne peut s'approprier Opéra, leur centrale d'achats commune, mais il indique que Casino peut mettre en place des alternatives.L'Oréal gagne 1,48% à 78,90 euros après la publication d'une progression de 8,4% de son activité en 2001. Le numéro un mondial des cosmétiques table en outre sur une "forte croissance de ses résultats" en 2001.La Société Générale s'adjuge 1,81% à 67,50 euros, toujours portée par des achats spéculatifs alors que son président Daniel Bouton a déclaré à la presse avoir discuté fusion avec plus de six banques au cours des 18 derniers mois. BNP Paribas prend 0,85% à 107,10 euros. La banque a annoncé avoir racheté environ 80% des certificats de valeur garantie (CVG) émis lors du rachat de Paribas en septembre 1999.Les valeurs cycliques bénéficient d'arbitrages aux dépens des technologiques. Air Liquide gagne 0,98% à 154,30 euros, Renault 0,37% à 43,56 et Michelin 0,25% à 40,10 euros, tandis que Suez est stable à 32,12 euros.En dehors du CAC, Wavecom chute de 8,96% à 40,01 euros. Le fabricant de puces pour téléphones mobiles anticipe un recul de ses ventes au premier trimestre. Bic corrige de 1,50% à 39,50 euros affecté par la quasi stagnation de son chiffre d'affaires 2001 à 1,53 milliard d'euros. Sur le quatrième trimestre, l'activité du groupe a reculé de 5% à 382 millions d'euros.Enfin, Lapeyre s'octroie 1,78% à 51,40 euros. Le groupe doit publier ses résultats annuels après la clôture du marché.John WiburgCopyright Investir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :