Comdirect ne voit pas de rebond avant l'automne

L'activité de courtage n'apprécie guère les périodes de repli des marchés. Ainsi, le courtier en ligne Comdirect a vu l'an dernier son résultat net passer dans le rouge avec une perte de 160,7 millions d'euros. Un an plus tôt, il avait fait état d'un bénéfice de 2,7 millions d'euros.C'est notamment la méfiance des investisseurs face au recul des places boursières qui a affecté les comptes. De fait, les commissions encaissés par la filiale de la Commerzbank ont chuté de plus de 50% à 93 millions d'euros. Et dans le même temps, les coûts opérationnels n'ont pas pu suivre la tendance. Ils ont même augmenté de 1,5% à 224,3%. Si l'écart entre 2000 et 2001 est conséquent, on ne peut pas pour autant dire que ces chiffres constituent une surprise. Tout d'abord, en début de mois, le groupe avait déjà fait part d'une perte provisoire avant impôt de 150,6 millions d'euros. Il avait alors indiqué que les coûts de restructuration de ses filiales italienne et française se montaient respectivement à 51,9 et 113,8 millions d'euros. D'autre part, la semaine dernière, Consors a donné le la sur le secteur en publiant une perte nette de 125,5 millions d'euros (voir ci-contre).En ce qui concerne 2002, Comdirect entrevoit un redressement des comptes. "Au niveau du groupe, nous visons l'équilibre pour la fin de l'année", a déclaré Bernt Weber, le directeur général. Néanmoins, l'activité devrait demeurer tendue à court terme, puisqu'il n'entrevoit pas de retournement significatif du marché avant l'automne.En Bourse, l'action Comdirect perd 0,95% à 10,40 euros sur le Neuer Markt. Mais, actuellement, au delà des résultats, les actions des courtiers en ligne sont surtout dépendantes de la restructuration qui s'opère. C'est le cas pour Consors dont on devrait bientôt connaître le nom de l'acquéreur. Mais c'est également vrai pour Comdirect qui a gagné 4,69% vendredi après l'annonce de la vente de sa filiale française. Une cession qui, d'après des sources syndicales contactées par La Tribune (voir ci-contre), aurait été finalisée au prix bradé de 2,6 millions d'euros.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.