Le CAC à son plus bas depuis trois mois

Séance très morose à la Bourse de Paris aujourd'hui. Même la légère reprise de Wall Street ne parvient pas à améliorer une situation précaire. Le recul est général - seules huit valeurs enregistrent une progression - mais ce sont les grandes valeurs technologiques en général, et Alcatel en particulier, qui pèsent le plus sur la tendance. Vivendi Universal recule également au lendemain d'un conseil d'administration marathon mais qui n'a levé aucune des incertitudes qui empoisonnent les perspectives du groupe. Le CAC 40 cède 1,72 % en clôture à 4.260,14 points, son plus bas niveau depuis trois mois, dans un volume d'affaires moyennement étoffé de 3,9 milliards d'euros.Plus forte baisse du CAC 40, Alcatel chute de 6,19 % à 12,12 euros. Outre le recul du Nasdaq, le titre pâtit de la déclaration du président de la division réseaux mobiles du groupe selon laquelle les prix des équipements de réseaux à haut débit avaient diminué de moitié sous la pression des opérateurs. STMicroelectronics abandonne 3,06 % à 29,16 euros dans le sillage du recul de 3,33% de l'indice ses semi-conducteurs de la Bourse de Philadelphie. Les sociétés de services informatiques poursuivent leur glissade à l'image de Cap Gemini qui perd 1,68 % à 52,65 euros.Vivendi Universal recule de 5,1 % à 32,02 euros sur le sentiment que le conseil d'administration a accouché d'une souris, malgré huit heures de discussions. Jean-Marie Messier a certes sauvé son siège, mais aucune mesure concernant la façon dont le groupe compte réduire son endettement n'a été annoncée. Les analystes estiment cependant que la création d'un "conseil de gouvernance" présidé par Marc Viénot de la Société Générale, et co-présidé par Edgar Bronfman Junior, va dans le bon sens.France Télécom perd 3,79 % en clôture après avoir longtemps résisté grâce à l'annonce par le conseil de surveillance de MobilCom que les achats d'actions effectués par l'épouse du président de l'opérateur allemand vont être annulés. Par ailleurs, l'opérateur a fermement démenti toute sortie de STM.En hausse à l'ouverture, TotalFinaElf n'est pas non plus épargné. Le titre cède 1,51 % à 162,6 euros. Le groupe a annoncé un accord avec l'italien Eni en vue de racheter sa participation dans le champ de pétrole offshore d'Al Khalij, au sud du Qatar. Au terme de cet accord, la participation du groupe français, opérateur du champ, passera de 55% à 100%. Le montant de la transaction n'a pas été révélé.Casino finit également dans le rouge (-017 %). Le Pdg du groupe de distribution a pourtant annoncé ce matin à ses actionnaires qu'il tablait sur une croissance annuelle de ses ventes supérieure à 10% et sur une hausse d'environ 20% du résultat net sur les prochains exercices. Son concurrent Carrefour prend 0,57 % à 53,30 euros après avoir été intégré à la liste européenne des valeurs recommandées par la Deutsche Bank.A contre-courant de la tendance, Schneider Electric réduit ses pertes en clôture et les limite à 0,38 %, à 53,1 euros. Selon La Tribune, les fonds Candover Investment et Chevrillon & Associates ont retiré leurs offres de reprise de Legrand.En dehors du CAC 40, Oberthur Card Systems plonge de 13 %, repassant sous les 4 euros, à 3,95 euros. Amedeo d'Angelo, le directeur général du groupe, a déclaré à l'agence Reuters que l'exercice 2002 devrait encore être difficile, en raison notamment d'une guerre des prix sur les cartes SIM pour téléphones mobiles.Charles-Etienne LebatardCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.