Paris résiste malgré les mauvaises nouvelles

 |  | 267 mots
Lecture 1 min.
La valeur du jour est PPR : le groupe de Serge Weinberg, affecté par la récession américaine, a revu à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires et ne prévoit plus qu'un résultat stable pour 2001. L'action s'effondre de 9,02% à 128 euros, après un plus bas de séance à 126,7 euros. Entraîné à la suite, LVMH recule de 1,26% à 44 euros.D'autres valeurs sont également affectées par des avertissements : Schneider Electric abandonne 2,45% à 51,75 euros, après l'annonce du chiffre d'affaires du quatrième trimestre de Rexel, filiale de PPR. Le titre Rexel cède quant à lui 5,53% à 61,45 euros.Du côté des valeurs recherchées aujourd'hui, on trouve les financières et les valeurs de technologie. Parmi les financières, BNP Paribas s'adjuge 4% à 106 euros. Le groupe de Michel Pébereau bénéficie d'un changement de recommandation favorable de la part de Commerzbank Securities, qui passe d'accumuler à achat et relève son objectif à 122 euros. Egalement, Dexia avance de 4 % à 16 euros, sur le changement de recommandation de Bear Sterns, qui passe de neutre à positif sur la valeur, pour des raisons de valorisation, avec un objectif de 17,5 euros.Parmi les technologiques, Cap Gemini rebondit de 4% à 83,2 euros. Thomson Multimedia, qui a signé une alliance avec l'américain Intertainer, progresse de 2,64% à 36,18 euros. Siemens gagne 3% à 72 euros après des commentaires positifs sur les résultats du premier trimestre clos fin décembre.TotalFinaElf avance de 1,96% à 156 euros. Le responsable production exploration pour l'Europe continentale et l'Asie centrale évoque le regain d'intérêt de son groupe pour le marché russe, où des projets d'alliance et d'exploitation de champs sont en cours de discussion. Jocelyn JovèneCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :