Le CAC 40 achève en légère hausse une séance irrégulière

 |  | 396 mots
Pris entre les annonces décevantes de STMicroelectronics, le bénéfice meilleur que prévu de l'allemand SAP et dans l'attente du discours d'Alan Greenspan demain, les investisseurs n'ont pas réussi, aujourd'hui, à trouver une véritable tendance. Résultat, le CAC 40 termine sa course en légère hausse de 0,09% à 4.450,81 points.Du côté des valeurs, STMicroelectronics perd 0,15% à 33,98 euros après avoir touché un plus bas en séance de 34,08 euros. Le leader européen des semi-conducteurs a annoncé ce matin un recul de 58%, à 604 millions de dollars, de son résultat net pro forma en 2001et anticipe par ailleurs un recul de 2% du marché mondial de son secteur en 2002.Les autres technologiques ne sont pas mieux loties. Alcatel cède 2,11% à 16,7 euros, Cap Gemini abandonne 0,39% à 77,2 euros et Thomson Multimedia perd 2,8% à 33,03 euros. Wavecom accuse une chute de 5,57% à 41,5 euros. Le fabricant de puces pour téléphones mobiles anticipe un recul de ses ventes au premier trimestre. En revanche, Dassault Systèmes, dopé par les bons résultats de SAP, gagne 3,51% à 54,5 euros.La plus forte baisse du CAC 40 revient à Schneider Electric qui abandonne 4,31% à 48,9 euros. Le fabricant de matériel électrique table sur une perte en 2001 en raison de provisions liées à la cession de Legrand.Séance difficile pour Bic (-1,07% à 39,67 euros). La valeur est affectée par la quasi stagnation du chiffre d'affaires du groupe en 2001 à 1,53 milliard d'euros. Sur le quatrième trimestre, l'activité du groupe a reculé de 5% à 382 millions d'euros.En hausse, Casino avance de 1,35% à 82,75 euros, porté par la croissance de 15,2% de son chiffre d'affaires l'an dernier. Le président du groupe, Christian Couvreux, a déclaré aux Echos que son concurrent Cora ne peut s'approprier Opéra, leur centrale d'achats commune, mais il indique que Casino peut mettre en place des alternatives.L'Oréal gagne 0,58% à 78,2 euros après la publication d'une progression de 8,4% de son activité en 2001. Le numéro un mondial des cosmétiques table en outre sur une "forte croissance de ses résultats" en 2001.La Société Générale s'adjuge 1,58% à 67,35 euros, toujours portée par des achats spéculatifs alors que son président Daniel Bouton a déclaré à la presse avoir discuté d'une fusion avec plus de six banques au cours des 18 derniers mois.Les arbitrages contre les technologiques profitent aux valeurs cycliques. Air Liquide gagne 1,44% à 155 euros, Renault s'offre 1,61% à 44,1 euros et Michelin avance 2,48% à 40,99 euros.Jérôme LibeskindCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :