Xilam recule de 6,67% pour son premier jour de Bourse

2 mn

Depuis l'entrée en Bourse du Crédit Agricole en décembre dernier, aucune introduction n'avait eu lieu sur un marché réglementé parisien. Un phénomène auquel la société de conception et de production de dessins animés, Xilam Animation, vient de mettre un terme. Introduite à un prix de 15 euros (au milieu de la fourchette indicative de 13,9-16,1 euros), l'action Xilam est cotée à Paris sur le Second marché depuis vendredi midi. Mais la cotation a débuté difficilement, puisque pour son premier jour de Bourse, elle cède 6,67% à 14 euros. Elle a même plongé de plus de 43% à l'ouverture à 8,50 euros, suite à un ordre de vente "à tout prix" sur un bloc de 15.000 pièces.Il est vrai que le projet n'était pas aisé car la société a choisi une période où les marchés ont été relativement déprimés pour mener à bien son opération. Tentative qui pouvait s'apparenter à un passage en force. Les résultats de la souscription ont d'ailleurs montré que les investisseurs n'étaient pas encore prêts à revenir en masse sur les introductions. Surtout les particuliers. Ils n'ont en effet demandé que 61.565 titres sur les 100.000 qui leur étaient offerts. Du coup, le solde a dû être reporté sur le placement destinés aux institutionnels qui initialement portait sur 900.000 titres. Contrairement aux particuliers, ces institutionnels ont de leur côté sursouscrit l'offre, mais dans des proportions très mesurées, le taux de couverture étant de 1,4 fois, en tenant compte des 38.435 actions qui n'ont pas trouvé preneurs chez les individuels.Via cette opération dirigée par ING Barings et Fortis Securities, le groupe sera tout de même parvenu à lever les 10,5 millions d'euros ambitionnés: sur le million de titres mis sur le marché, 700.000 proviennent d'une augmentation de capital. De quoi financer la croissance des prochaines années. "Outre ces 10 millions, nous pourrons nous endetter et payer en papier, soit une force de frappe de 30 millions d'euros que nous pensons utiliser en deux ans", a expliqué à La Tribune Marc du Pontavice, fondateur et dirigeant du groupe (voir ci-contre).Né en 1999, après le rachat des actifs de Gaumont Multimédia, Xilam produit notamment la série "Lucky Luke" actuellement diffusée sur France 3. Mais le groupe a d'autre projets. Aussi prévoit-il une croissance interne de 60% par an de son chiffre d'affaires, qui a atteint 9,58 millions d'euros en 2000/2001 (à fin août). Il vise également une part de marché de 25% en France en 2004, contre 10% aujourd'hui.latribune.f

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.