Le CAC 40 à son plus haut de l'année

Sonnent les cloches ! Le CAC 40 célèbre l'arrivée du long week-end pascal en finissant à son plus haut niveau de l'année. Grâce à un gain de 1,4% aujourd'hui, l'indice parisien termine à 4.688,02 points, après un plus haut en séance à 4.696,18, niveau qu'il n'avait plus atteint depuis le 31 août dernier. Oubliés le 11 septembre, les craintes de ralentissement de l'économie: désormais, face à un climat économique doux comme un agneau, les investisseurs ont bel et bien retrouvé le moral. Ils ont d'ailleurs été confortés dans leur position par la révision à la hausse du PIB américain pour le quatrième trimestre.Preuve de la bonne humeur des boursiers, l'excellent accueil réservé pour sa première journée de cotation à ASF. L'action, introduite ce matin au prix de 24 euros, s'offre 11,25% en séance pour finir à 26,7 euros, dans un volume de 1,25 milliard d'euros, ce qui signifie que 45% du flottant a changé de mains.La plus forte progression du CAC 40 revient à Sanofi-Synthélabo. Le titre grimpe de 3,66% à 73,6 euros, alors que l'Union européenne a donné son feu vert à la commercialisation de l'Arixtra, l'un de ses médicaments phares.EADS profite de la commande par Indian Airlines de 43 Airbus pour un montant de plus de 2 milliards de dollars. L'action monte de 0,87% à 16,16 euros.La séance fut profitable également à L'Oréal (+3,23% à 84,75 euros), à Accor, (+2,24% à 46 euros), à la Société Générale (+2,47% à 72,5 euros) et à Vivendi Universal (+2,72% à 44,58 euros).A la hausse également, BNP Paribas (+2,39% à 57,9 euros). Selon Die Welt, la banque française apparaît comme la favorite pour le rachat de Consors, avec une offre de 650 millions d'euros. D'après le quotidien allemand, la vente pourrait être conclue dans les prochaines semaines.En baisse à l'ouverture, France Télécom finit sur un gain de 1,21% à 35,12 euros, alors que S&P a suivi ses confrères Moody's et Fitch en plaçant la dette à long terme de l'opérateur sous surveillance " négative ".Renault finit en hausse de 0,18% à 55 euros. Finalement, Nissan prendra 13,5% du capital de la marque française. C'est moins que les 15% initialement prévus, mais les analystes expliquent cette différence par les effets conjugués de la baisse du yen et de la hausse de l'action Renault depuis octobre, date à la quelle les deux groupes avaient décidé de renforcer leur alliance.Enfin, Wavecom effectue aujourd'hui une belle remontée. La société, qui a démenti des rumeurs de pertes de contrats, vient au contraire d'annoncer la signature de deux commandes, l'une avec le chinois TCL et l'autre avec le sud-coréen ASE Telecom. Le marché salue l'annonce et l'action décolle de 9,39% à 31,45 euros. Jérôme LibeskindCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.