Décrochage temporaire à la Bourse de Paris

 |  | 361 mots
La séance s'annonçait pourtant tranquille. En milieu de journée, l'indice CAC 40 limitait son recul autour de 0,30% dans des volumes d'échanges moyennement fournis d'un peu plus d'un milliard d'euros. Mais vers 14h30, l'indice vedette de la Bourse de Paris a violemment accentué ses pertes, enfonçant d'abord les 4.470 puis les 4.450 points pour glisser jusqu'à un plus bas de 4.446,15 points. Un plongeon de 1,37% par rapport au cours de clôture de jeudi soir.Si l'indice Euro Stoxx est resté ferme, les places de Francfort et Londres ont subi le même revers, abandonnant jusqu'à 1,71% à 5.081,72 points pour l'indice Dax francfortois et 1,35% pour l'indice FTSE de la Bourse de Londres.Les marchés se sont finalement légèrement redressés en fin de séance devant la relative bonne tenue des indices américains. La Bourse de Paris a ainsi clôturé en baisse de 0,53% à 4.484,31 points. Au même moment à Wall Street, l'indice Dow Jones gagne 0,61% à 9.855,64 points, le Nasdaq se repliant toutefois de 0,78% à 1.927,48 points.Ce plongeon du début de l'après-midi des principales places boursières d'Europe a laissé les intervenants perplexes, avec pour seule explication avancée le regain des tensions entre l'Inde et le Pakistan. L'Inde a procédé cette nuit à un essai de missile a capacité nucléaire de moyenne portée, ravivant les craintes de conflit entre les deux pays. Déjà mal orientées dans la matinée, les valeurs technologiques ont brutalement accéléré leur chute. Affecté par les mauvaises perspectives du fabricant de composants optiques américain JDS Uniphase qui a repoussé à l'été la reprise de ses ventes, Alcatel plonge de 3,54% à 16, 88 euros à la clôture. La publication des résultats du quatrième trimestre d'Ericsson, qui se sont révélés inférieurs aux attentes, accroît un peu plus le recul du titre. Les valeurs télécoms figurent d'ailleurs en tête des plus fortes baisses du SRD de la Bourse de Paris, les titres Wavecom, Ericsson et Completel Europe dévissant de plus de 4%.Plus forte baisse du CAC 40, Dassault Systèmes chute de 4,31% à 54,40 euros, Cap Gemini et STMicroelectronics essuyant des pertes voisines de 1%.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :