Eurotunnel veut lever jusqu'à 1,2 milliard d'euros

Le gérant du tunnel sous la Manche va faire le ménage dans sa dette. C'est du moins ce qu'il ambitionne grâce au projet annoncé mardi matin. Eurotunnel souhaite en effet lever prochainement jusqu'à 1,2 milliard d'euros. Cette opération se fera via deux émissions obligataires à long terme et à taux fixe de respectivement 1 milliard et 194 millions d'euros. La première, notée AAA, sera garantie par MBIA Assurance. La seconde devrait être notée BBB, Baa2 et BBB- par les trois agences de référence, Fitch, Moody's et Standard & Poor's. Ces fonds seront destinés à racheter une partie de la dette subordonnées (pour 656 millions d'euros) ainsi qu'une partie de la dette junior du groupe (pour 542 millions d'euros). "la dette visée par les offres de rachat se négocie avec une décote significative par rapport à sa valeur nominale", précise le communiqué de la société.Parallèlement, le groupe souhaite reporter l'échéance du remboursement de sa dette senior de 2002-2005 à 2009-2012. L'excédent de trésorerie généré jusqu'en 2006 sera ainsi affecté au remboursement de la dette junior. "Ces propositions ont été soigneusement élaborées pour présenter un intérêt pour les détenteurs de chaque catégorie de dette tout en produisant de la valeur pour nos actionnaires", souligne Richard Shirrefs, directeur général du groupe Eurotunnel. Cette opération sera bien entendu conditionnée à l'aval de ses prêteurs. Le montant précis de la levée de fonds sera annoncé lorsque la société connaîtra le nombre de ses obligataires prêts à se faire racheter la dette junior et la dette subordonnée. D'après les premiers chiffres fournis par le groupe, les conséquences de l'opération seront multiples. En premier lieu, ce programme devrait lui permettre de réduire sa dette de 650 millions d'euros (elle était de 10,5 milliards d'euros fin 2001). Il en attend également un bénéfice comptable exceptionnel de 650 millions d'euros et une réduction "substancielle" de ses charges financières à partir de 2006. Enfin, si le succès est au rendez-vous, Eurotunnel a l'intention de proposer le remboursement anticipé des ORU (obligations remboursables en unités), arrivant normalement à échéance le 31 décembre 2003. De quoi économiser environ 45 millions d'euros de frais financiers cette année et en 2003.En Bourse, l'opération est très bien accueillie. En fin de journée, l'action gagne 6% à 1,06 euro. Elle s'octroie ainsi près de 10,5% sur les quatre dernières séances. latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.