Ford aligne quatre trimestres consécutifs de pertes

Après une année 2001 catastrophique qui s'est soldée par une perte de près de 5,5 milliards de dollars (voir ci-contre), Ford est encore convalescent. Le constructeur vient en effet de publier au titre du premier trimestre 2002 un résultat net négatif de 800 millions de dollars. Et cela fait désormais quatre trimestre que Ford est dans le rouge.En premier lieu, le groupe a souffert d'ajustements comptables. La perte exceptionnelle de 708 millions d'euros est due à des amortissements de survaleurs en raison du passage à de nouvelles normes comptables. Ces amortissements concernent principalement ses investissements dans la chaîne britannique de garages, Kwik-Fit.En neutralisant ces éléments exceptionnels, le déficit est plus limité: 108 millions d'euros contre un bénéfice de 1,13 milliards d'euros au premier trimestre 2001. Cela correspond à un bénéfice par action (BPA) négatif de 6 cents alors qu'il était positif de 60 cents un an plus tôt. Si le chiffre est meilleur qu'anticipé par les analystes (le consensus Thomson Financial/First Call prévoyait un déficit de 15 cents par action), Ford a tout de même été pénalisé par ses résultats commerciaux. Le chiffre d'affaires a reculé de 6% à 39,86 milliards de dollars. Le repli a été particulièrement sensible dans la division automobile aux Etats-Unis où la part de marché de ses marques Ford et Lincoln-Mercury est tombée à 19,7%, contre 21,9% un an auparavant. Compte tenu de coûts de marketing en hausse, la perte (hors exceptionnels) de cette branche a atteint 430 millions de dollars, alors que le résultat était positif de 754 millions fin mars 2001.Parallèlement, le pôle financier "Ford credit" est resté dans le vert mais son bénéfice a chuté de 40% à 242 millions de dollars. Ces chiffres contrastent donc avec ceux délivrés mardi par General Motors (GM) puisque ce dernier a été porté par GM Amérique du Nord et a maintenu son résultat dans le financement et l'assurance (voir ci-contre).Finalement, le seul point sur lequel se rejoignent les deux groupes concerne les perspectives. GM a fait preuve d'une grande confiance en relevant ses prévisions et Ford, même s'il affiche un optimisme plus modéré, compte également sur un rebond prochain. "Le climat économique général s'améliore et nous sommes en bonne voie pour atteindre ou dépasser nos objectifs de résultats pour 2002", a déclaré Bill Ford, le PDG du groupe.Bref, Ford compte pouvoir bientôt profiter pleinement du plan de restructuration annoncé en début d'année et pour lequel il a passé une charge exceptionnelle de 4,1 milliards de dollars au quatrième trimestre 2001.Du coup, il anticipe de battre d'au moins 9 cents le consensus de BPA du deuxième trimestre qui est de 14 cents. Et il se dit très confiant face aux prévisions de BPA annuel de 11 cents également délivrées par les analystes.A Wall Street en milieu de séance, l'action Ford ajoute 2,08% (16,19 dollars) aux 5,31% gagnés la veille, portant sa progression annuelle à 3%.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.