Les fortes chaleurs menacent la France d'une pénurie d'électricité

 |  | 466 mots
Lecture 2 min.
La canicule privera-t-elle la France d'électricité ? Plusieurs voix s'étaient déjà inquiétées d'une possible conséquence de la vague de chaleur sur la production française d'énergie la semaine dernière. Hier, EDF a confirmé dans un communiqué que la situation était "grave et exceptionnelle". Au point que le gouvernement a décidé de réunir, malgré les vacances gouvernementales, une réunion interministérielle lundi à Matignon.Dans son communiqué, EDF estime que les conditions climatiques actuelles "rendent très difficiles les conditions de production d'électricité". Les centrales thermiques et nucléaires de l'opérateur souffrent en effet à la fois de la baisse du débit des fleuves, mais aussi de l'augmentation de la température moyenne du réseau fluvial national. Les systèmes de refroidissement des centrales sont ainsi moins efficaces et plusieurs centrales ont dû réduire leur production, voire ont dû être fermées (notamment à Vitry-sur-Seine, près de Paris). Autre conséquence de la canicule, les câbles d'alimentation sous-terrains sont également mis à rude épreuve et des groupes électrogènes ont été installés à Paris pour alimenter les clients victimes de ces ruptures. La direction d'EDF, qui a mis en place une cellule de crise, n'envisage pas d'amélioration "à court terme" de la situation. Elle a également demandé des dérogations concernant les conditions de rejet d'eau tiède dans l'environnement. Un assouplissement qu'a accepté le gouvernement. A l'issue de la réunion interministérielle, Matignon a annoncé "la mise en place, de façon transitoire de dérogations limitées sur les températures de refroidissement des centrales nucléaires et thermiques". Le gouvernement entend par ailleurs appeler les Français au "civisme" en leur demandant de limiter leur consommation d'énergie au maximum. L'Europe également menacéeL'organisation néerlandaise chargée de l'entretien du réseau électrique (Tennet) a lancé lundi une "alerte rouge" sur de possibles pénuries. Le Tennet recommande aux habitants de limiter au maximum leur consommation d'énergie. La crainte est de voir des pics de consommation bloquer la production d'électricité aux Pays-Bas après les retours des vacanciers. La rentrée des écoliers bataves est en effet prévue ce lundi. Comme en France, le réchauffement des eaux de surface a forcé les opérateurs a limiter leur production en raison de l'impossibilité d'un refroidissement correct des générateurs. En Allemagne, même s'il n'est pas encore question de pénurie, les prix de l'énergie montent en flêche, suite à des limitation de production. Lundi, l'électricité avait atteint son plus haut depuis 20 mois. Au Danemark, le représentant de la bourse nordique d'électricité a signalé que les exportations d'électricité vers la Scandinavie et l'Europe du Sud avaient atteint des niveaux record.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :