L'industrie américaine poursuit son expansion

Dans la dernière livraison de son "Livre beige", la Réserve fédérale américaine (Fed) avait relevé avec une certaine satisfaction des frémissements du tissu industriel américain dans plusieurs régions. Ces prémices de reprise ont reçu une nette confirmation cet après-midi avec la publication de l'indice d'activité des directeurs d'achats dans le secteur manufacturier. Pour le quatrième mois consécutif, cet indicateur s'est établi au dessus du seuil de 50, qui marque la frontière entre expansion et contraction. Mieux encore, en atteignant le niveau de 57 en octobre après 53,7 en septembre, l'indice signe non seulement une performance supérieure aux attentes du marché mais aussi son plus haut niveau depuis janvier 2000. Commentant ces chiffres, Norbert Ore, le président de l'ISM, a attribué ce rebond aux nouvelles commandes qui "ont continué à alimenter la reprise" alors que la "production a bondi en octobre, enregistrant sa sixième hausse consécutive".Cette amélioration de la conjoncture dans l'industrie ne permet cependant pas de stopper les destructions d'emplois dans ce secteur sinistré. L'institut des directeurs d'achat souligne que "l'emploi industriel a continué à décliner en octobre alors que l'indice restait sous la barre des 50 pour le 37ème mois consécutif". Ces destructions d'emplois sont toutefois un peu moins massives que par le passé puisque le sous-indice mesurant l'emploi dans le secteur industriel a un peu progressé, à 47,7 contre 45,7 en septembre. Rappelons tout de même que l'industrie américaine a perdu près de 2,8 millions de salariés depuis juillet 2000.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.