Sursaut encourageant du marché automobile européen

Le marché automobile européen serait-il en train de remonter la pente ? En septembre, les ventes de voitures neuves dans 18 pays d'Europe occidentale (les 15 pays de l'Union européenne plus la Norvège, la Suisse, et l'Islande) ont progressé de 4,4% à 1,363 million de véhicules par rapport au même mois de 2002.Ce résultat est considéré comme encourageant par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea) car il a été réalisé dans un contexte économique morose. Depuis le début de l'année, les immatriculations de voitures neuves en Europe occidentale affichent un recul de 1,5%. L'Acea avance plusieurs raisons pour expliquer le rebond enregistré en septembre: d'une part, un meilleur moral des consommateurs sur certains marchés, d'autre part la multiplication des promotions proposées par certains constructeurs, et enfin le fait qu'il y ait eu un jour de plus travaillé en septembre 2003 par rapport à septembre 2002. Le mois dernier, les plus grands marchés européens ont affiché des progressions avec notamment des hausses de 6,8% pour l'Allemagne et de 9,8% pour l'Italie, la France et le Royaume-Uni se satisfaisant de gains plus modestes, de 1,6% et 1,5% respectivement. Côté constructeurs, mis à part Ford et Fiat, tout le monde a enregistré une hausse de ses ventes en septembre. C'est particulièrement vrai pour les groupes asiatiques. Les Coréens affichent une hausse de leurs immatriculations de 17,5% et les Japonais de 10,7%. Renault fait aussi très bonne figure avec une augmentation de ses ventes de 15,9%. Cette bonne performance ne permet pas de faire oublier que depuis le début de l'année, le constructeur français a vu sa part de marché légèrement reculer à 10,3% et ses immatriculations baisser de 3,1%. Quant à PSA, il réalise un mois de septembre très moyen avec une hausse symbolique de ses ventes de 0,6%. Le groupe est notamment pénalisé par Citroën (-0,3%). Depuis janvier, le groupe dirigé par Jean-Martin Folz résiste tout de même mieux que les autres constructeurs puisque ses ventes n'ont baissé que de 0,7%. Résultat, sa part de marché sur les huit premiers mois de l'année s'établit à 15,1%, toujours derrière Volkswagen (18%).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.