L'euro a franchi pour la première fois le seuil de 1,20 dollar

Nouvel accès de fièvre pour l'euro. La monnaie européenne a signé un nouveau record historique face au dollar vendredi, à 1,2018 dollar. Au lendemain de Thanksgiving, jour férié aux Etats-Unis, l'activité est réduite sur le marché des changes entrainant une volatilité accrue. L'euro s'est ensuite replié: en fin d'après-midi vendredi, il valait 1,1977 dollar.Les analystes semblent bien en peine d'expliquer ce mouvement de hausse. Pour Iain Stannard, cité par l'AFP, "les échanges sont dominés par des fonds spéculatifs aujourd'hui". Selon cet économiste de la banque BNP Paribas, les investisseurs tablent sur un affaiblissement du dollar à court terme en raison des déséquilibres structurels de l'économie américaine, à savoir les déficits structurels des comptes courants et du budget. En effet malgré les bonnes performances affichées par l'économie américaine, et notamment une progression de 8,2% du PIB au troisième trimestre, la monnaie américaine continue de susciter la défiance des marchés. Dans le même temps, les statistiques européennes démontrent une certaine amélioration de la conjoncture comme en témoigne la nette progression de l'indice mesurant le climat des affaires au sein des Douze en novembre. Cet indicateur est revenu à son meilleur niveau depuis deux ans et demi. De plus, le différentiel des taux d'intérêts des deux côtés de l'Atlantique demeure toujours favorable à l'euro de 100 points de base. Ceci fait dire à Audrey Childe Freeman, économiste de la Banque canadienne impériale de commerce (CIBC) que "ce mouvement d'appréciation est une continuation du cycle entamé depuis plusieurs jours". A plus long terme, l'euro devrait continuer à s'apprécier pour grimper jusqu'à 1,25 dollar en juin prochain", a prédit l'économiste de CIBC.Rappelons néanmoins que le mouvement de recul du dollar a débuté il y a trois semaines après la publication des chiffres mesurant les flux de capitaux vers les Etats-Unis (lire ci-contre). Selon les chiffres du Trésor, les investisseurs étrangers ont acheté pour 4,2 milliards de dollars de titres boursiers américains au mois de septembre contre 49,9 milliards en août. La prochaine publication relative aux entrées de capitaux aux Etats-Unis devraient intervenir à la mi-décembre. Si les données apparaissent meilleures, alors le dollar pourrait repartir à la hausse. D'ici là, des mouvements comme celui observé vendredi pourraient bien se reproduire...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.