La "CNN à la française" verra le jour fin 2004

 |   |  408  mots
La mire n'est pas encore sur les écrans - loin de là - mais les contours de la future chaîne d'information internationale (CII) commencent à se dessiner. Ce nouvel acteur du paysage audiovisuel français devrait voir le jour à "l'automne ou l'hiver 2004", a annoncé aujourd'hui Bernard Brochand, auteur d'un rapport sur le sujet.Confimant les informations provenant de Matignon hier (lire ci-contre), le député-maire de Cannes a indiqué que CII serait une société privée dont TF1 et le groupe public France Télévisions détiendraient chacun 50% des parts. Cette chaîne, a précisé Bernard Brochand, peut être lancée 12 mois après la décision de l'Etat accordant aux opérateurs un soutien financier.Selon lui, le budget de fonctionnement de la chaîne devrait se monter à 70 millions d'euros par an pour les cinq premières années. Le projet prévoit notamment la constitution d'un "club des fondateurs" réunissant les principaux annonceurs français. Ce club pourrait contribuer au financement de la chaîne à hauteur de 5 millions d'euros par an, en bénéficiant en contrepartie d'opérations publicitaires et de parrainage. La subvention annuelle nécessaire s'éleverait ainsi à 65 millions d'euros, ce qui représente tout de même 92% de fonds publics. Tout en soulignant la modicité de ce budget par rapport à ceux des grandes chaînes d'information internationales déjà présentes sur le marché (CNN International et BBC World notamment), Bernard Brochand relève que l'octroi de cette subvention suppose "à la fois des redéploiements de moyens et des recettes nouvelles". L'ampleur des redéploiements envisageables au sein des budgets des opérateurs de l'audiovisuel extérieur déjà présents en France (TV5, Arte France, CFI) est, selon lui, de l'ordre de 15 millions d'euros. Malgré ce financement très majoritairement public et le fait que CII devrait avoir pour ministère de tutelle le Quai d'Orsay, Bernard Brochand a insisté sur le fait qu'il fallait "à tout prix" que cette chaîne soit indépendante. Il sera difficile d'en convaincre les observateurs alors que Bernard Brochand lui-même n'a pu s'empêcher à plusieurs reprises au cours de sa présentation d'utiliser l'expression "voix de la France" pour parler de cette nouvelle chaîne. Enfin, pour ne pas faire d'ombre à LCI (propriété de TF1), CII ne sera pas diffusée en France mais le sera ailleurs en Europe, ainsi qu'en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie centrale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :