BSkyB continue sur sa lancée

 |  | 293 mots
A contre-courant, BSkyB continue de croître. Alors que la quasi totalité des bouquets de télévision payante ne parviennent pas à sortir la tête de l'eau, la filiale à 36% de News Corp, le groupe de Rupert Murdoch, continue de défier les marchés. Pour le troisième trimestre (clos fin mars) de son exercice 2002-2003, le bouquet satellite a encore battu les prévisions des analystes. Il a dégagé un résultat avant impôts, amortissement des survaleurs et autres éléments exceptionnels, de 65,8 millions de livres, un montant presque 6 fois plus élevé que les 11,6 millions de livres encaissés l'an passé et au dessus des 51,2 millions attendus par le marché. A la base de cette performance: l'activité du bouquet, qui continue de bénéficier de la mort d'ITV Digital. BSkyB a enregistré 150.000 nouveaux clients sur la période, portant sa base d'abonnés à 6,7 millions de clients. C'est toutefois moins qu'au deuxième trimestre où il avait convaincu 244.000 nouveaux abonnés. Le taux de désabonnement, stable à 9,4% par rapport au dernier trimestre, continue d'être très faible, en dépit de la hausse des tarifs.Le groupe, qui vise toujours 7 millions de clients en fin d'année, se place largement en tête du marché devant NTL et Telewest, qui, même réunis, ne réunissent que le tiers des abonnés de BSkyB.Le chiffre d'affaires s'est élevé à 819,2 millions de livres, soit une progression de 15,8% en un an et au dessus de la fourchette pronostiquée par les analystes qui allait de 795 à 810 millions de livres. En dépit de la crise mondiale qui affecte le secteur, les revenus publicitaires affichent une progression de 15% à 204 millions de livres.A Londres, le titre monte légèrement, de 0,74% à 683 pence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :