Sony s'attaque au jeu vidéo nomade

 |  | 483 mots
Dans le marché juteux du jeu vidéo, Sony n'a pas dit son dernier mot. Déjà numéro un des ventes de consoles grâce à la PS2, le fabricant japonais a décidé d'entrer sur le marché des consoles nomades, en lançant un premier modèle au quatrième trimestre 2004. L'annonce a été faite à l'occasion de l'E3 de Los Angeles, le plus grand salon du jeu vidéo du monde. Le nouvel appareil sera doté d'un écran couleur LCD de 4,5 pouces diffusant des images de la qualité d'un DVD et d'une prise accueillant des barres de mémoires supplémentaires. Pour l'instant, Sony n'a donné d'indications ni sur le prix ni sur les objectifs de ventes.Même si Sony s'en défend, cette annonce surprise est vue comme une attaque directe contre Nintendo, le pionnier du marché en matière de console nomade. Le père de Mario Bros a grandi grâce au succès de la Game Boy puis de la Game Boy Advance, dont une nouvelle version, le modèle SP, est récemment sorti. Sur le marché du jeu nomade, Nintendo n'a pas droit à l'erreur. C'est ce qui lui permet de compenser - partiellement - les ventes catastrophiques de sa GameCube. Sur l'année fiscale écoulée, seulement 5,6 millions de machines ont été vendues, bien loin de l'objectif initial de 10 millions. Du coup, le groupe mise tout sur les ventes de GBA. Sur l'année fiscale japonaise 2003-2004 (d'avril à mars), il prévoit d'écouler 20 millions d'unités, un chiffre de 30% supérieur à celui du dernier exercice. C'est peu dire que l'annonce de Sony tombe mal pour Nintendo, qui risque de devoir à terme abandonner une partie de ce marché. Et ce, même si Sony affirme que sa nouvelle machine n'est qu'un moyen "d'étendre l'attrait de la PlayStation à un public plus large", selon le communiqué. La lutte comptera de toutes façons plus de deux participants. Car Sony et Nintendo devront aussi se frotter à Nokia, qui passe à l'offensive dans le domaine du jeu. Le fabricant suédois a présenté lors du même salon un nouveau modèle de téléphone portable hybride, disponible courant octobre. Véritable petite console de jeu baptisée N-Gage, l'appareil, destiné aux "hard-core gamers", la catégorie de joueurs la plus passionnée, permet de jouer en ligne. Faisant accessoirement office de téléphone, il est également doté d'un lecteur de MP3, d'une fonction radio et d'une option tri-bande. Nokia a pour l'instant passé des accords avec des éditeurs pour diffuser des jeux à succès tels que Lara Croft, Tom Clancy Splinter Cell, Rayman, etc... vendus chacun entre 30 et 40 dollars. Seul problème: le prix de 299 dollars, largement supérieur à la dernière GBA, qui coûte 99 dollars en moyenne. Mais Nokia a la parade, comptant sur les opérateurs pour subventionner cet appareil dernier cri.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :