T-Online enfin dans le vert

 |  | 377 mots
Après Wanadoo, c'est au tour de son rival européen T-Online de faire preuve de sa rentabilité. Le fournisseur d'accès Internet a en effet publié pour la première fois un bénéfice au niveau du résultat imposable de 2 millions d'euros. Un chiffre certes symbolique mais qui tranche clairement avec la perte de 92 millions d'euros enregistrée l'an passé. L'Ebitda (équivalent de l'excédent brut d'exploitation) du trimestre a atteint 76 millions d'euros, contre -14 millions d'euros l'an passé. Sur l'ensemble de 2002, l'Ebitda était de 115 millions. Par action en revanche, le groupe subit encore une perte de 0,02 euro sur les trois premiers mois de l'année, contre -0,07 euro par titre un an plus tôt.La marge brute s'est nettement améliorée, passant de 43% au premier trimestre 2002 à 56% sur les trois premiers mois de l'année 2003. Dans le communiqué, le groupe explique que les coûts d'acquisition du client ont baissé en un an tandis que dans le même temps le nombre d'abonnés a augmenté ainsi que le taux d'utilisation de ses services d'accès Internet. De fait, le chiffre d'affaires du premier trimestre a fait un bond de 22,1% à 445 millions d'euros.T-Online revendiquait fin mars 12,47 millions de clients, un chiffre en hausse de 10,6% sur un an. Numéro un du marché allemand, la filiale de Deutsche Telekom desservait dans cette zone 10,16 millions de clients à la fin du premier trimestre. Avec 2,31 millions de clients en dehors d'Allemagne, T-Online est présent en France avec Club-Internet, en Espagne (Ya.com), en Suisse, en Autriche et au Portugal. Le fournisseur d'accès Internet a également profité de la percée de l'accès haut-débit, dont le nombre d'utilisateurs a augmenté de 47% en un an, précise aussi le groupe.Contrairement à beaucoup de secteurs, T-Online assure avoir profité de la guerrre en Iraq, qui, comme les attentats du 11 septembre, a contribué à changer les habitudes des particuliers en matière d'information: ces derniers sont de plus en plus demandeurs de nouvelles en direct. Pour le reste de l'exercice, T-Online a maintenu ses prévisions. Il table toujours sur un Ebitda compris entre 190 et 210 millions d'euros pour un chiffre d'affaire allant de 1,9 à 2,1 milliards d'euros.A Francfort, le titre T-Online gagne en fin de matinée 2,45% à 7,11 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :