News Corp confirme son redressement

 |  | 553 mots
Rebondir: c'est le verbe qui caractérise le mieux News Corp, le groupe du magnat des médias Rupert Murdoch. En publiant les résultats de son troisième trimestre 2002/2003, News Corp confirme en avoir définitivement terminé avec les pertes. Sur la période janvier-mars, le bénéfice avant éléments exceptionnels est ressorti à 298 millions de dollars (23 cents par American Depositary Receipt), en hausse de 26% sur un an et au dessus des 20 cents pronostiqués par les analystes. Le chiffre d'affaires s'est inscrit en hausse de 14% à 4,39 milliards de dollars.Le groupe est revenu dans le vert au niveau du résultat net avec un bénéfice de 275 millions de dollars, après une perte de 4,2 milliards de dollars il y a un an. Les comptes étaient alors plombés par des dépréciations d'actifs de sa filiale Gemstar.Mais News Corp a également réussi à redresser la barre en termes d'activité, bien que les différentes branches ne soient pas toutes aussi performantes. Les divisions Films et Télévision continuent de tirer le résultat opérationnel. La première a vu son bénéfice croître de 24,5% à 201 millions de dollars, représentant presque 30% du résultat opérationnel total. News Corp a continué de bénéficier de ventes de DVD à succès tels que l'Age de Glace. Il a quand même dû assumer sur la période les coûts marketing promouvant le lancement de deux grosses productions, "Just Married" et "Dardevil". Le département Télévison a enregistré un résultat en hausse de 86% à 207 millions de dollars. Explication de cette forte croissance: News Corp a bénéficié d'un effet de base favorable, dans la mesure où il a supporté l'an passé les coûts liés à la diffusion du Super Bowl XXXVI. Mais sur la période, le réseau Fox Broadcasting Company s'est maintenu grâce à deux émissions de télé-réalité à succès, Joe Millionaire (équivalent de l'émission The Bachelor, dans laquelle un homme doit choisir sa future épouse) et American Idol 2 (sorte de PopStars américain).La branche câble, qui inclut des chaînes telles que Los Angeles Dodgers, Fox Sports, FX Channel et Speed Channel, a vu son résultat croître de 22% à 95 millions de dollars. Elle est en baisse par rapport au dernier trimestre. En effet, la chaîne Fox News Channel a subi sur la période une augmentation de ses dépenses, en raison de la couverture du conflit irakien. Elle a en parallèle vu ses recettes publicitaires se dégrader, en raison de la frilosité des annonceurs face aux incertitudes résultant du contexte géopolitique international.Si la partie Magazines et Annonces gratuites s'en sort bien, ce n'est pas le cas du département presse, dont le résultat a reculé de 9% à 115 millions de dollars. C'est le pôle de presse anglaise, avec un bénéfice en baisse de 26%, qui a tiré la division vers le bas. Le groupe de Rupert Murdoch, éditeur des journaux comme The Sun et The Times, a pâti de la baisse du prix de vente du Sun. Un effet pervers que la croissance du chiffre d'affaires généré par The Sun et The Sunday Times n'a pas réussi à compenser.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :