mmO2 passe une charge de 10 milliards de livres dans l'UMTS

L'opérateur mobile mmO2 a confirmé une forte dépréciation de ses actifs dans l'UMTS en publiant ses résultats annuels mercredi. Ce ne sont pas moins de quasiment 10 milliards de livres de charges que l'ancienne filiale de British Telecom a inscrit dans ses comptes annuels. Avec, en accompagnement de cette dépréciation, l'ultime aveu de l'exagération du niveau des investissements passés et des espoirs mis dans la téléphonie mobile de troisème génération (3G). "Cette dépréciation nous permet de repartir avec un bilan qui reflète des hypothèses réalistes de croissance de [cette] activité", précise le communiqué.Sur les 9,664 milliards de livres de charges, 5,9 milliards correspondent à la dépréciation des licences 3G détenues par l'opérateur. Jusque là, elles avaient une valeur de 10 milliards de livres inscrite au bilan de mmO2. L'opérateur a notamment déprécié de 2,1 milliards de livres sa licence anglaise acquise environ 4 milliards de livres en 2000. Il a également réduit de 3,8 milliards de livres (5,33 milliards d'euros) sa licence allemande pour laquelle il avait déboursé environ 8 milliards d'euros. mmO2 a également passé 2,4 milliards de livres d'amortissements de survaleurs pour ses structures allemande, britannique et irlandaise. Enfin, l'opérateur a confirmé 1,4 milliard de livres de provisions déjà annoncées pour couvrir son investissement néerlandais. Il avait annoncé en avril la cession pure et simple de cette filiale, après avoir investi plus d'un milliard de livres dans l'aventure néerlandaise.Les 10 milliards de livres de charges exceptionnelles masquent des résultats annuels plutôt honorables. Le chiffre d'affaires a augmenté de 14% à 4,8 milliards de livres, alors que le nombre de clients du groupe s'est accru de 11% à 19,4 millions. L'Ebitda a pratiquement doublé à 859 millions de livres. Et la perte opérationnelle a été réduite à 104 millions de livres contre 337 millions un an plus tôt. L'opérateur affirme avoir terminé son plan de restructuration entamé en février 2002 qui a abouti à la suppression de 1.900 postes. Pour l'exercice en cours, mmO2 compte bien atteindre la rentabilité au niveau du résultat opérationnel. Pour cela, l'opérateur mise sur une croissance de l'ARPU (revenu moyen par abonné) de 4 à 6%. Concernant un rapprochement de ses activités en Allemagne avec celles de KPN, l'opérateur a affirmé qu'il n'y avait pas de discussions à proprement parler mais a une nouvelle fois laissé la porte ouverte à son concurrent. Les deux groupes n'ont en effet que la troisième et la quatrième places sur un marché largement dominé par T-Mobile (Deutsche Telekom) et Vodafone.A Londres, le titre mmO2 gagne 1,82%, à 56 pence.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.