SR Téléperformance dans une mauvaise passe

SR Téléperformance, spécialiste du télémarketing, n'a plus le vent en poupe. Certes, le groupe a annoncé de bons chiffres pour 2002 : un chiffre d'affaires en progression de 16% à 932 millions d'euros, un résultat d'exploitation en hausse de 26% à 83,4 millions d'euros et un résultat net courant part du groupe en progression de 34%, à 41 millions d'euros. Pourtant, des nuages s'amoncellent peu à peu.Le groupe estime que le chiffre d'affaires du premier semestre 2003 sera stable par rapport à celui du premier semestre 2002. Une information qui signifie, selon Aurel Leven, d'une part "un recul de 2,5% du CA au deuxième semestre" et d'autre part, "une marge opérationnelle stable, ce qui est "inférieur aux indications données fin 2002". SR Téléperformance subit donc le contrecoup des difficultés économiques actuelles qui, d'après Aurel Leven, conduit les entreprises à limiter leurs campagnes de télémarketing et à réduire l'outsourcing, tandis que la concurrence s'accroît.La direction avance également le coût de la nouvelle réglementation américaine sur les ventes par télémarketing et le faible nombre de jours ouvrés en mai, dans l'Hexagone. Et il est vrai que le groupe est victime de son internationalisation. En devenant en 2002 l'un des cinq premiers acteurs mondiaux du secteur, SR Téléperformance devient très sensible à l'appréciation du dollar.Tous ses facteurs inquiètent les marchés depuis le début de l'année. Au cours des trois derniers mois, le titre a glissé de 17%. Néanmoins, la valorisation actuelle du titre, qui correspond à un ratio cours sur bénéfice escompté de 10 reste élevée. D'autant, note Aurel Leven, que le groupe ne dispose plus de possibilités de restructuration. En conséquence, Aurel Leven dégrade le titre "d'acheter" à "vendre", tandis que CAI Chevreux le dégradait de "surperformance" à "sous-performance". En conséquence, le titre décroche de 5,83% à la clôture, à 11,30 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.